De nombreux facteurs entrent en jeu concernant l’intensité et la durée des effets du cannabis. Le type d’herbe que vous consommez et la façon dont vous la prenez peuvent avoir un impact important sur la durée des effets. Des facteurs individuels, dont votre poids et votre taille, peuvent également dicter la durée du symptôme des yeux rouges ainsi que vos pensées profondes.

Explorez ci-dessous les principaux facteurs qui influencent la durée des effets. Vous découvrirez quelles méthodes vous permettront de planer le plus longtemps et ce que vous pouvez faire pour arrêter les effets si jamais vous en sentez le besoin.


Quels sont les facteurs qui influencent la durée des effets du cannabis ?

Parfois, fumer un joint procure des effets à action rapide qui envoie une poussée d’inspiration dans votre corps avant de se dissiper. D’autres fois, couler une douille peut donner lieu à des effets qui se prolongeront pendant des heures.

Ci-dessous, vous découvrirez les variables clés qui déterminent la durée d’une expérience.

  • Pourcentage de THC

Chaque fois que vous achetez une graine en ligne ou que vous récupérez un sachet d’herbe dans un coffeeshop ou un dispensaire, vous remarquez que vos produits sont marqués d’un pourcentage. Ce chiffre indique la puissance de votre achat.

La variété moyenne offre un taux de THC compris entre 15-20 %. Toutefois, l’époque moderne des croisements a déclenchée une vague de génétiques qui produisent facilement une concentration de THC de 25-30 %.

Plus le THC que vous inhalez ou consommez est concentré, plus vos effets seront puissants et potentiellement longs. Vous commencerez à ressentir les effets du THC fumé en seulement deux minutes après avoir pris une taffe sur un bang.

Si vous vous sentez courageux et que vous remplissez une douille avec une variété contenant 25 % de THC, ou une création comme la moonrock, vous ressentirez les effets pendant un certain temps avant que vos pieds ne touchent le sol.

Pourcentage de THC
  • Quantité d’herbe consommée

La quantité d’herbe que vous fumez ou mangez au cours d’une même session modifiera également la durée des effets. À bien des égards, la quantité de cannabis que vous consommez supplante la puissance de chaque tête.

Une douille d’herbe puissante avec un taux de THC de 25 % vous fera planer pendant un certain temps. Mais si vous fumez blunt après blunt de puissance moyenne, vous planerez plus et les effets dureront plus longtemps.

Chaque fois que vous prenez une taffe, le THC entre dans la circulation sanguine par les alvéoles pulmonaires. Peu après, il traverse la barrière hémato-encéphalique et commence à s’accrocher aux récepteurs CB1 du cerveau.

La molécule psychoactive allume ces sites récepteurs, ce qui entraîne un changement temporaire dans la façon dont votre cerveau envoie et reçoit les neurotransmetteurs. Plus vous inhalez de THC, plus vous activez de récepteurs. Si vos sessions durent plusieurs heures, vous garderez vos récepteurs CB1 allumez et prolongerez l’effet psychoactif.

  • Méthodes de consommation

There are three main routes of administration when it comes to consuming THC. All of them involve slightly different pathways in the body and therefore offer a different rate of onset and duration.

Il existe trois principales voies d’administration concernant la consommation de THC. Elles impliquent toutes des voies légèrement différentes dans le corps et offrent donc une apparition et une durée des effets différents.

⇢ Fumer/vaporiser : Offrent un début rapide, avec des effets intégraux qui durent entre 30-60 minutes (mais peuvent être beaucoup plus longs en fonction d’autres variables).

⇢  Comestibles : Les effets peuvent prendre jusqu’à une heure. Les effets intenses durent généralement entre 4-6 heures.

⇢  Sublinguale : L’ingestion sublinguale consiste à placer une huile infusée de cannabinoïdes sous la langue et à l’y garder. Cela permet au THC et aux autres molécules de se diffuser dans le lit capillaire sous la langue, en contournant le tube digestif. L’accès immédiat à la circulation sanguine signifie que le cannabis sublingual a un effet et une durée similaires à ceux du cannabis fumé ou vaporisé.

Inhalation
  • Tolérance

Le corps s’adapte à la quantité de cannabis que vous consommez au fil du temps. Si vous passer la même douille d’herbe à un fumeur novice et à un fumeur expérimenté, ils ressentiront tous deux des effets très différents.

Le novice se sentira plus d’effets pendant une période plus longue, tandis que le consommateur expérimenté souhaitera une autre taffe cinq minutes plus tard.

Mais pourquoi la même quantité d’herbe produit-elle des effets différents chez les deux personnes ? Eh bien, le fumeur expérimenté a développé une tolérance au THC.

Après une exposition prolongée au THC, le cerveau décide de réduire son nombre de récepteurs CB1. Comme le THC crée son effet en se liant à ce site, moins il y a de récepteurs CB1 disponibles, plus il faut de THC pour se diffuser et atteindre ces sites.

En revanche, le cerveau du novice possède des récepteurs CB1 partout. Il suffit qu’une petite quantité de THC traverse le cerveau pour que la molécule tombe sur l’un des nombreux sites de réception disponibles pour produire un effet. Pour ceux qui fument beaucoup, ce n’est pas irréversible. Une pause de tolérance peut vous faire vous sentir frais et dispos et redevenir un fumeur débutant en un rien de temps.

  • Métabolisme

Tout le monde possède un métabolisme légèrement différent. En termes simples, le mot « métabolisme » décrit les processus chimiques du corps qui consomment de l’énergie et brûlent des calories.

Nous avons tous un ami avec un appétit gargantuesque et qui ne semble jamais prendre de poids. Ces personnes possèdent un métabolisme rapide capable d’utiliser l’énergie rapidement. Notre taux métabolique peut également avoir un impact sur la durée des effets provoqués par le cannabis.

Une personne ayant un métabolisme rapide peut éliminer le THC de son système plus rapidement qu’une personne ayant un processus métabolique plus lent. Ce phénomène est particulièrement important lorsqu’il s’agit de comestibles au cannabis.

Produits Comestibles
  • L’âge

Très peu de preuves indiquent que l’âge est un facteur qui influence la durée des effets du cannabis. Toutefois, la tolérance peut augmenter avec l’âge si une personne fume fréquemment. Une personne plus âgée avec une tolérance accrue aura probablement des effets de plus courte durée, surtout si elle fume des têtes relativement peu puissantes.

  • Taille et poids (masse)

La taille et le poids ont peu d’effet sur les effets psychoactifs du cannabis. La plupart de l’action se passe dans le cerveau, donc la masse corporelle et la taille ne sont pas vraiment déterminantes.

Toutefois, une personne en surpoids, en partie à cause d’un métabolisme lent, peut ressentir des effets prolongés lorsqu’elle consomme des comestibles. Leur corps peut traiter le cannabis plus lentement, ce qui entraîne une expérience légèrement plus longue.

Combien de temps dureront les effets du cannabis ?

La façon dont vous consommez le cannabis aura un impact sur la durée des effets plus que tout autre facteur. Découvrez ci-dessous la durée générale de chaque voie d’administration. Ensuite, découvrez des méthodes pour prolonger vos effets lorsque vous passez un bon moment, ou des moyens de l’écourter si vous voulez qu’ils cessent.

  • Fumer et vaporiser

Fumer des joints et des blunts ou vaporiser permet de délivrer une dose rapide de THC dans le sang. Les effets du joint atteignent leur point culminant après 10 minutes et durent entre 1-3 heures, selon certaines variables.

Même après que les effets évident se soit dissipés, vous pouvez vous attendre à ce que les derniers effets persistent jusqu’à 6-8 heures après avoir pris une première taffe.

Fumer et vaporiser
  • Comestibles

Les comestibles prennent un chemin très différent dans le corps. Le THC doit passer par les affres du tube digestif et du foie avant d’entrer dans le cerveau et d’activer les récepteurs CB1. Vous devriez attendre environ 30-60 minutes avant de commencer à ressentir quoi que ce soit.

Une fois que les effets se font sentir, préparez-vous à endurer un high puissant et presque psychédélique pendant les deux heures suivantes, lorsque les effets atteignent leur maximum. Ensuite, vous devrez supporter la descente pendant au moins quatre heures en plus.

Comestibles
  • Concentrés

Les concentrés comme le haschich et les dabs sont inhalés à l’aide d’appareils à dabs, vaporisateurs ou bangs. Ces préparations produisent un effet plus long que les fleurs naturelles, car ils délivrent une montée de THC beaucoup plus concentré. Attendez-vous à ce que les effets atteignent leur apogée au cours des 10 minutes suivantes. Vous planerez pendant les 2-3 heures suivantes.

Concentrés

Comment faire durer les effets du cannabis plus longtemps

Certains consommateurs de cannabis utilisent différentes méthodes pour prolonger les effets. Lorsque vous vous amusez avec vos amis, vous n’avez parfois pas envie de redescendre. Consultez ces conseils pour faire durer vos effets plus longtemps :

Ne consommez que des comestibles

Les comestibles vous feront planer pendant plusieurs heures de plus que l’herbe inhalée. Préparez-vous simplement à vivre une expérience plus intense et plus introspective. Cela peut également être plus difficile de doser les comestibles, car cela peut être délicat d’obtenir une distribution uniforme dans la nourriture.

Mangez de la mangue

Bien que nous n’ayons pas de preuves pour étayer cette affirmation, de nombreux consommateurs de cannabis rapportent qu’une tranche de mangue fraîche leur permet de planer plus longtemps. Ce fruit tropical contient du myrcène, un terpène que l’on trouve dans le cannabis et qui exerce un effet corporel et relaxant.

Sirotez une bière

Beaucoup n’aiment pas mélanger ces deux produits. Toutefois, si vous êtes intelligent, vous pouvez exploiter le pouvoir d’une bonne bière pour faire durer votre high plus longtemps. Des recherches montrent que l’alcool peut améliorer l’absorption du THC[1]. Rappelez-vous, allez-y doucement et pour ne pas en abuser.

Comment arrêter les effets du cannabis rapidement

Il est parfois utile de couper court aux effets. Que vous deviez aller au travail ou que vous soyez un peu paniqué, ces conseils peuvent vous aider à mettre fin prématurément aux effets :

Le poivre noir

Si vous sentez que vous paniquez, essayez de mâcher quelques grains de poivre. Si vous pouvez supporter les épices, les composés du poivre noir peuvent vous aider à atténuer l’effet d’euphorie. Cette épice contient des taux élevés de caryophyllène. Les recherches montrent que ce terpène exerce un effet relaxant[2] qui peut aider à lutter contre la nervosité et l’agitation.

Les pignons de pin

Ces délicieux en-cas contiennent des taux élevés du terpène pinène[3], qui peut aider à détendre un esprit qui réfléchit trop.

CBD

Ce cannabinoïde non psychoactif peut vous aider à redescendre sur terre plus rapidement. On pense que le CBD atténue le pic des effets du THC.

Écorce de citron

Le zeste de citron contient également des terpènes relaxants qui créent un effet détendu et rafraîchissant. Faites mijoter un peu d’écorce de citron dans un thé pour une infusion relaxante en accompagnement de votre joint si vous êtes sujet à de mauvaises expériences.

Effets du cannabis: Allez-y à votre rythme

Voilà, c’est fait. En changeant votre façon de consommer le cannabis, vous pouvez modifier la durée de vos effets. Bien sûr, vous devez également tenir compte d’autres variables, comme votre tolérance personnelle et votre métabolisme.

Vous pouvez utiliser ces facteurs pour estimer la durée de vos effets, et vous pouvez également utiliser les conseils ci-dessus pour tenter de prolonger ou de réduire la durée de vos expériences.

Au final, il s’agit de planer aussi longtemps que vous le souhaitez. Jouez avec différentes variétés, puissances et voies d’administration jusqu’à ce que vous trouviez votre bonheur.

Sources Externes
  1. Ethanol increases plasma Delta(9)-tetrahydrocannabinol (THC) levels and subjective effects after marihuana smoking in human volunteers - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  2. β-Caryophyllene, a CB2 receptor agonist produces multiple behavioral changes relevant to anxiety and depression in mice - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  3. Taming THC: potential cannabis synergy and phytocannabinoid-terpenoid entourage effects https://www.ncbi.nlm.nih.gov
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.