LE BLACK FRIDAY SE TERMINE ACHETER

Certains cultivateurs découvrent le monde de l’hydro forts d’un bagage de culture en terre, tandis que d’autres se lancent sans avoir la moindre expérience. Peu importe votre histoire, la culture en hydroponie peut parfois être très complexe. C’est pour cela que nous avons décidé d’interviewer Mitchell Gorgichuk. En tant que créateur de Visionary Hydroponics Inc, il en connait un rayon sur comment cultiver des plantes épanouies par le biais de cette méthode de culture. Alors qu’il était cultivateur et inventeur, Mitchell a trouvé des manières fiables d’atteindre des rendements de qualité supérieure tout en améliorant l’utilisation de l’eau. Profitez de ce savoir et partez du bon pied !



1. Comment as-tu commencé et qu’est-ce qui t’a décidé à cultiver en hydroponie ? (1:03)

Lorsque j’ai appris que la culture du cannabis allait être légalisée au Canada, j’ai immédiatement commandé des livres, je les ai dévorés et j’ai appliqué les informations à la région où je vivais étant donné que j’avais une culture dans un sous-sol avec quatre plants. J’avais besoin que ce soit propre, organisé et discret. C’est ainsi que j’ai opté pour la culture hydroponique et la culture en eau profonde. À partir de là, j’ai commencé à cultiver des tomates, des légumes, des concombres, des légumes verts à feuilles – tout ce que je pouvais en vue de la légalisation.

2. Peux-tu nous raconter un peu l’histoire de la culture hydroponique ? (2:40)

Il y a 15 ou 20 ans, il était plus important qu’aujourd’hui d’être discret dans certaines parties du monde, c’est-à-dire de ne pas transporter de terre et d’autres choses à l’intérieur et à l’extérieur de la maison. De toutes les méthodes hydroponiques, la culture en eau profonde m’a paru la plus intéressante. J’ai tendance à sous-arroser mes plants parce que je les oublie, donc je pense que c’est vraiment intéressant pour tous ceux qui veulent réduire leur liste de tâches quotidiennes ou ceux un peu étourdis.

Est-il vrai que les plantes cultivées en hydroponie se développent beaucoup plus rapidement qu’en terre ? (6:54)

Absolument. Lorsque vous répondez aux exigences vraiment essentielles de la culture hydroponique, vos plantes ont tout ce dont elles ont besoin. Vous êtes là pour maintenir les paramètres et pour contrôler l’environnement. Il n’y a vraiment que trois choses à prendre en compte : vous contrôlez les ratios de vos nutriments (vos parties par million), votre pH et votre température. Les gens rapportent une croissance de 30 à 40 % plus rapide en culture en eau profonde, car les plantes n’attendent pas d’être arrosées, vu qu’elles le sont en permanence.

4. Quelle est l’importance du milieu de culture que nous utilisons ? (9:18)

Les différents milieux de culture sont la terre, c’est le cas de la plupart des cultivateurs ; et puis vous avez la fibre de coco, un milieu inerte qui est considéré comme hydroponique. Le milieu le plus courant dans la culture en eau profonde est les billes d’argile expansée (Hydroton). Mais vous pouvez utiliser tout ce qui vous convient. Quand on parle de la façon dont l’Hydroton est utilisée, c’est vraiment pour soutenir la plante. Vous pouvez utiliser du gravier, du sable ou même rien du tout ! Vous n’avez pas vraiment besoin d’un milieu, sauf si vous l’utilisez pour répondre à un besoin précis.

"La plante a tout ce dont elle a besoin, surtout si l’on sait comment équilibrer la solution de manière adéquate, et ce n’est pas très difficile. En fait, c’est même l’inverse."

5. Comment empêcher les nuisibles d’envahir nos espaces de culture ? (11:46)

Une chose à considérer est qu’avec la culture hydroponique, vous avez tout simplement moins de nuisibles. Sachant que vous n’avez pas de milieu organique comme la terre qui porte littéralement des insectes en son sein, vous évitez automatiquement une grande partie des nuisibles si vous utilisez des billes d’argile expansée (Hydroton) ou de la laine de roche Rockwool. La deuxième chose, c’est que je m’assure toujours d’avoir une culture propre en nettoyant le sol et en n’ayant aucune feuille morte qui traîne. C’est une bonne pratique de jardinage : cela signifie que vous ne laissez pas de choses en décomposition autour pour que les insectes viennent les chercher. Et puis, bien sûr, avoir une bonne routine, que vous ayez des nuisibles ou non.

6. Comment pouvons-nous déterminer quel système hydroponique est le plus efficace pour nous ? (14:56)

Il suffit de passer directement à la culture en eau profonde. C’est ce qui va marcher le mieux. Cela supprime les périodes de vulnérabilité parce que les racines sont toujours là à se baigner dans la solution. La plante a tout ce dont elle a besoin, surtout si l’on sait comment équilibrer la solution de manière adéquate, et ce n’est pas très difficile. En fait, c’est même l’inverse. Si la plante a tout ce dont elle a besoin, il n’y a pas de risque qu’elle se dessèche, qu’un capteur se bouche, qu’une pompe sous pression se brise au-dessus d’une ligne et inonde votre maison ou qu’un minuteur ne se déclenche pas…

HGetting Ready To Grow Hydroponically With Mitchell

7. Peux-tu nous décrire comment tu palisses tes plantes pour les rendre plus grandes ? (20:01)

Lorsque nous parlons de puissance d’éclairage, disons que nous parlons de 300 watts, si ces 300 watts n’irradient pas la canopée et ne passent pas directement au travers de la plante, ce n’est pas vraiment une façon très efficace de cultiver. Que je cultive à partir d’un clone ou d’une graine, je fais un « mainline split » une fois que la plante développe trois, quatre, cinq nœuds : cela dépend de son aspect selon sa génétique. Ensuite, au moment où les têtes se développent, alors qu’il y a encore des nœuds symétriques qui apparaissent, je fais un coup d’étêtage, mais juste sur l’endroit le plus petit.

8. Te souviens-tu de ton budget lorsque tu as commencé à utiliser le DWC afin que nous puissions le comparer à une culture en terre ? (25:07)

Je dirais que vous pouvez maintenant vous lancer dans la culture en eau profonde pour moins de 90 €. Il suffit de se procurer un seau hydroponique, un pot en filet, un milieu de votre choix, une petite pompe à air avec une pierre à air et une conduite d’air. Une fois que vous avez acheté votre équipement de culture, il dure vraiment longtemps si vous en prenez soin.

9. De quoi avons-nous besoin pour maintenir un environnement de culture optimal ? (28:28)

L’environnement de culture optimal se compose de deux domaines principaux. Vous devez contrôler votre température, vos parties par million et votre pH : c’est votre zone de contrôle des racines. Ensuite, vous devez également contrôler l’environnement qui vous entoure avec les ventilateurs d’extraction et les minuteurs qui sont des éléments extrêmement précieux.

10. Y a-t-il des variétés qui fonctionnent mieux dans un système hydroponique d’intérieur ? (31:23)

Je ne pourrais pas parler de variétés spécifiques, mais je sais que les indicas et certains hybrides avec une forme plus court et plus petit conviennent mieux. En intérieur, on est limité par la hauteur, la lumière, la chaleur et toutes ces choses. Tu dois te rappeler que ta plante va doubler ou tripler de taille.

HGetting Ready To Grow Hydroponically With Mitchell

11. As-tu de l’expérience dans la culture de plants à autofloraison en hydroponie ? (33:10)

Oui, je m’entraîne maintenant avec des autoflos. Je les aime vraiment parce qu’elles simplifient la vie des cultivateurs. Elles permettent aux gens qui n’ont pas toute la disponibilité du clonage d’obtenir une récolte. C’est comme pour une tomate, non ? Vous prenez votre graine, vous la plantez et vous savez que vous allez obtenir des tomates. Les autoflos, c’est pareil. Vous n’avez rien à faire de spécial, sauf lui donner le bon environnement. C’est pour cette raison que je m’amuse avec elles parce que je vois à quel point elles sont merveilleuses et fantastiques pour les nouveaux cultivateurs.

12. Comment pouvons-nous gérer la température du réservoir sans refroidisseur d’eau ? (37:30)

Si vous voulez faire de la culture en eau profonde, vous devez avoir un système de recirculation pour contrôler la température de votre eau. Vous pouvez avoir un réservoir externe qui fonctionnerait ainsi : vous avez vos quatre plantes dans votre tente et votre réservoir externe, qui est un autre conteneur, est raccordé à ces éléments et cela vous permettra de gérer la température de votre réservoir. Mais vous avez aussi des pompes qui font circuler tout ce fluide qui va et vient dans des tubes. Et comme vous avez un volume plus important, vous allez devoir utiliser un refroidisseur d’eau.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.