L’un des stéréotypes les plus populaires concernant le cannabis, c’est qu’il peut provoquer une forte augmentation de l’appétit. Ce n’est pas toujours vrai, car les consommateurs expérimentés ne ressentent généralement plus les mêmes envies qu’autrefois, ou peut-être ont-ils simplement appris à les maîtriser. De plus, l’inhalation de n’importe quel type de fumée diminue la sensation de faim, du moins pendant une courte période. Enfin, le désir de manger des aliments sucrés et gras après avoir fumé peut aussi dépendre des habitudes alimentaires personnelles. En dehors de tout ça, les « foncedalles » semblent être un véritable phénomène.

Tandis que les terpènes aromatiques contenus dans les fleurs de cannabis peuvent augmenter les sens de l’odorat et du goût, ce qui stimule l’appétit, la science nous dit en fait que le THC est le principal coupable - non seulement pour les effets psychoactifs, mais aussi pour l’augmentation de l’appétit. La prise de doses suffisamment élevées de THC influence notre système endocannabinoïde pour stimuler la faim. Bon à savoir, mais qu’en est-il du CBD ?

De plus en plus de gens prennent des produits au CBD pour diverses raisons de santé. Savoir comment ce cannabinoïde bénéfique peut influencer l’appétit est crucial pour optimiser une routine saine. Beaucoup de gens veulent savoir si le CBD augmente ou diminue le désir de manger. Voici ce que la science a découvert jusqu’à présent.

LA FAIM ET L’ACTION DU THC SUR LE SYSTÈME ENDOCANNABINOÏDE

Le THC produit des envies de nourriture appelées « foncedalles » en activant plusieurs mécanismes biochimiques. Ce cannabinoïde augmente la production de l’hormone ghréline, qui vous donne faim. L’effet est modéré par les récepteurs CB1 situés dans les régions du cerveau impliquées dans le contrôle de l’appétit. Le THC stimule également la dopamine, un neurotransmetteur qui joue un rôle dans les comportements motivés par la récompense, comme l’alimentation.

Ces effets ne se rendent pas automatiquement les fumeurs obèses. Des études indiquent que les consommateurs réguliers et importants de cannabis ont tendance à être plus maigres que les non-consommateurs. La consommation de cannabis à teneur élevée en THC est associée à un indice de masse corporelle inférieur, et plus intéressant encore, c’est que le cannabis psychoactif peut aider à augmenter leur poids chez les personnes cliniquement trop maigres, mais pas chez les personnes « normales » ou obèses. Certes, mais est-ce que les variétés de cannabis non psychoactives et leurs dérivés riches en CBD provoquent des effets similaires ?

Foncedalles CBD

CBD ET CONTRÔLE DU POIDS

Le système endocannabinoïde interagit avec plusieurs fonctions métaboliques. Les chercheurs tentent de comprendre exactement comment le cannabis augmente l’appétit, et également s’il est possible de réduire les récepteurs CB1 gérant l’appétit. Cela aiderait à développer des variétés de cannabis, ou probablement des cannabinoïdes, capables de réduire l’appétit avec peu d’effets secondaires.

Contrairement au THC, le CBD ne déclenche pas les mécanismes cérébraux qui activent les « foncedalles ». Ce cannabinoïde agit plutôt comme un antagoniste du récepteur CB1, atténuant certains effets générés par le THC, y compris le besoin de nourriture. Par conséquent, les variétés à forte teneur en CBD ne stimulent pas les envies de nourriture, et il est peu probable que la consommation de produits à base de CBD comme les huiles, les teintures, ou les capsules le fassent.

Les chercheurs ont également découvert que le CBD stimule la production de substances qui aident à augmenter la dégradation des graisses et la capacité de l’organisme à brûler des calories. Le cannabidiol semble également réduire la manifestation des protéines impliquées dans la création des cellules graisseuses de l’organisme. Il va sans dire que d’autres recherches sont nécessaires. Pourtant, d’après ce que nous savons aujourd’hui, à la fois d’après des résultats de laboratoire et des récits anecdotiques, le CBD sous quelque forme que ce soit ne devrait pas inciter les utilisateurs à avoir envie de malbouffe, de graisses, ou de sucres. Il aiderait plutôt à métaboliser les aliments d’une manière appropriée.

CBD ET PERTE D’APPÉTIT

Dans de nombreux cas, le CBD peut augmenter la faim d’une manière naturelle, c’est-à-dire sans état de manque. La perte d’appétit est souvent la conséquence de problèmes médicaux, de santé mentale, ou de médicaments. Les maladies chroniques qui causent une perte d’appétit comprennent les douleurs chroniques, les douleurs cancéreuses, le syndrome de stress post-traumatique, la maladie de Crohn, les maladies inflammatoires intestinales et la sclérose en plaques. Les problèmes de santé mentale comme le stress chronique et l’anxiété provoquent également une perte de l’appétit en affectant à la fois les récepteurs du cerveau et le système digestif.

Le CBD peut calmer le système nerveux et améliorer l’humeur, ce qui est utile contre le stress et l’anxiété. Un état d’esprit plus détendu aide à stimuler naturellement l’appétit. De même, un patient qui bénéficie des propriétés analgésiques et antiémétiques du CBD ressent moins de douleur et de nausées. Une pathologie améliorée avec un minimum de douleur peut stimuler l’appétit, permettant aux patients d’être plus à même d’apprécier la nourriture. En plus de soulager les nausées, les effets anti-inflammatoires du CBD peuvent aider un système digestif irrité à tolérer des aliments.

Sur la base des informations disponibles, nous pouvons supposer que le CBD n’affecte pas la faim. Ce cannabinoïde peut être utilisé en toute sécurité dans l’espoir d’améliorer son métabolisme, de brûler des calories et d’augmenter l’appétit lorsque ce stimulus est réduit par des pathologies particulières.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander