C’est quoi des variétés ? D’où vient vraiment le cannabis ? Comment les sélectionneurs transforment une plante sauvage en milliers de variétés ? Quelles sont les principales familles du cannabis ?

Continuez votre lecture pour découvrir toutes les réponses à ces questions et approfondir votre compréhension de cette plante complexe.

Que sont les variétés de cannabis ?

Même si vous n’avez jamais fumé de cannabis, vous avez probablement déjà rencontré le terme « variété » en lisant pratiquement quoi que ce soit sur le cannabis. Ce mot est omniprésent et vous le trouverez dans des articles comme sur des produits cannabis dans des dispensaires, coffeeshops et banques de graines.

Pour faire simple, ce terme décrit simplement un type spécifique de cannabis : il en existe des milliers et presque toutes portent des noms mémorables (principalement basé sur leur lignée) tels que Royal Gorilla et Cookies Gelato.

  • Le problème avec « variété » en tant que terme

Impossible de nier le fait que le concept de variété a aidé l’industrie du cannabis à s’épanouir. Cependant, en raison de la prohibition, le développement du lexique cannabique s’est écarté de la main directrice taxonomique de la science. Le terme « variété », en anglais strain et littéralement traduit par « souche », appartient aux domaines de la virologie et de la microbiologie et il y est employé pour décrire les variants génétiques ou les sous-types d’un organisme. 

Le domaine de l’horticulture (la culture de plante telle que des légumes ou des herbes) utilise plutôt quant à lui le terme cultivar (signifiant variété cultivée) pour décrire un type de plante développé par tâtonnement que l’on appellera sélection. Ce terme s’applique plus précisément aux variétés de cannabis, car la vaste majorité des cultivars sont le produit de programmes de sélection menés dans l’objectif d’obtenir certains traits, tels que des profils de terpène ou de cannabinoïdes uniques.

En vérité, l’idée de variété a surtout servi d’outil marketing dans le monde du cannabis. Les sélectionneurs et les dispensaires regroupent souvent leurs variétés sous les termes génériques d’« indica » et de « sativa » — un modèle qui tente de résumer l’effet de chaque variété.

En réalité, les facteurs environnementaux tels que la lumière, la vie souterraine et la nutrition peuvent provoquer de grandes fluctuations du profil phytochimique d’un cultivar : les spécimens d’une même « variété » possèderont des molécules différentes (et en différentes concentrations) et ainsi provoqueront des effets différents.

  • Nouveaux systèmes de classifications du cannabis

Pour tenter d’éclaircir les eaux troubles, les chercheurs du cannabis proposent de nouveaux systèmes de classification, tels que les chemovars et les chemotypes, qui permettent d’éviter les noms tape-à-l’œil et les catégorisations imprécises. Au lieu de cela, ces termes se contentent de précision quant à la composition chimique, aidant ainsi les chercheurs à étudier la plante plus précisément tout en permettant aux consommateurs de faire des choix plus informés.

Mais d’où peuvent bien venir toutes ces variétés ? Un changement de termes ne change pas le fait qu’il existe un énorme nombre de variétés de cannabis, toutes différentes en termes de morphologie (structure physique), d’effet, de goûts et de productivité.

L’évolution du cannabis

Durant un temps le lieu de naissance géographique du cannabis était contesté, l’Inde, l’Asie centrale et le Tibet étant considérés comme des lieux probables. Cependant, une étude publiée en 2021[1] dans la revue Science Advances est venue aider à clarifier les choses.

Une équipe internationale de chercheurs s’est donné pour objectif de déterminer l’histoire de la domestication du cannabis par le biais du reséquençage du génome entier. Leurs efforts de recherche ont permis de lier la domestication de la plante aux au début du Néolithique en Asie de l’Est. De ce fait, tous les types de cannabis actuellement existant, y compris sous la forme de médicament ou de chanvre, proviennent du pool génétique des plantes sauvages et natives de la Chine actuelle.

C’est à partir de là que le cannabis a fait son chemin dans le monde par le biais des routes commerciales et des migrations humaines. De nos jours, il est l’une des substances psychoactives les plus populaires au monde aux côtés de la caféine.

L’évolution du cannabis
  • Que sont les variétés natives ?

Une variété native fait référence à un type de cannabis cultivé qui a su s’adapter avec succès à une région géographique donnée.

Le cannabis est apparu à l’état sauvage sous la forme d’espèces progénitrices sauvages. Durant la révolution Néolithique (lorsque les humains sont passés de groupes de chasseurs-cueilleurs à des agriculteurs installés), les premiers fermiers de Chine ont lancé le processus de domestication du cannabis.

Les espèces de plantes sauvages comprennent une importante diversité génétique, un facteur qui les aide à s’adapter, survivre et surpasser les dangers. Durant les premiers stades de la domestication des variétés natives, les agriculteurs ont commencé à sélectionner intentionnellement les spécimens les plus adaptés à leurs besoins, qu’ils soient industriels, holistiques ou récréatifs. Cela a donné lieu à des plants de cannabis aux traits domestiqués.

Tandis que les fermiers se sont déplacés vers de nouvelles zones et ont partagé leurs graines, ces variétés domestiquées ont eu à affronter de nouveaux défis sous la forme de changements de températures, de nouvelles espèces de nuisibles et de maladies. Avec le temps, ces variétés se sont adaptées aux défis propres à chaque environnement ce qui a donné naissance aux variétés natives que l’on définit comme[2] « des variétés traditionnelles sélectionnées par des agriculteurs pour leur adaptation aux conditions locales ».

Les variétés natives ne sont pas les variétés les plus productives. Mais là où elles manquent de rendements, elles se rattrapent en diversité génétique et dans leur capacité à s’adapter rapidement aux facteurs de stress environnementaux. Pour cette raison, peu de cultivateurs de cannabis moderne cultivent des variétés natives.

Cependant, ces plantes se retrouvent aux fondements génétiques de la plupart des cultivars cultivés et vendus de nos jours.

Découvrez les hybrides du cannabis

Par contraste avec les variétés natives, les cultivars de cannabis modernes manquent de diversité génétique. La plupart des cultivateurs souhaitent acheter des graines qui produisent des résultats uniformes (sans surprises) accompagnés de rendements généreux de fleurs puissantes. Les hybrides modernes offrent la solution parfaite.

Durant la domestication des cultivars natifs, les sélectionneurs ont continuellement croisé les plantes avec le même pool génétique afin de s’assurer une fidélité à un certain type. Tandis que cela permet de donner lieu à une certaine uniformité, cela conduit aussi finalement à une dépression de consanguinité.

Les hybrides cependant, sont des croisements entre deux cultivars de cannabis distincts. En sélectionnant des cultivars issus de différentes lignées génétiques (hybridation) cela crée une variété qui comprend des traits de chaque lignée. La progéniture issue de ce processus est alors adoubée d’une vigueur hybride, ce qui signifie un sursaut en santé et en production en raison d’une inversion de la dépression de consanguinité.

Les hybrides sont parfaits pour les cultivateurs qui cherchent de superbes récoltes coup sur coup. Cependant, beaucoup ne se développent pas en suivant un schéma type.

Les familles célèbres du cannabis

Les agriculteurs du début du Néolithique ont capturé les gènes du cannabis venu de la nature sauvage et ont mis au point les premières variétés natives. Finalement, les sélectionneurs modernes ont utilisé ces gènes pour créer des variétés patrimoniales stables par le biais de la consanguinité, ainsi que des hybrides vigoureux aux superbes résultats dans la salle de culture ou au jardin.

Désormais, ce sont des milliers de variétés qui sont disponibles pour les cultivateurs, mais une petite poignée de familles dominent ce marché. Découvrez l’histoire et les caractéristiques de ces familles de cannabis prolifiques et adorées.

  • Kush

La famille Kush est de loin l’une des plus adorées dans le monde du cannabis. Les variétés populaires de cette famille incluent l’Afghan Kush et bien évidemment l’OG Kush. Ces variétés proviennent d’un ensemble de variétés natives de l’Afghanistan, du Nord du Pakistan et du Nord-Ouest de l’Inde. L’Hindu Kush (cultivar stone et terreux) trouve son origine dans la chaine de montagnes éponyme qui fait office de frontière entre le Pakistane et l’Afghanistan.

Les variétés Kush ont trouvé leur place en occident grâce à des groupes de hippies aventuriers, sans blague. Ce que l’on appelle la Hippie Trail avait pour point de départ l’Europe occidentale et passait par Istanbul, Téhéran et Kaboul, jusqu’à Goa, Dhaka et Bangkok. De jeunes hippies aux yeux clairs et à la recherche d’expériences alternatives ont arpenté ces routes et ont croisé le chemin d’un tas de bonnes weeds. Naturellement, ils en gardèrent les graines et les ramenèrent à la maison. Les sélectionneurs américains ont mis la main sur la Kush dans les années 1960 et elle a depuis lors joué un rôle fondamental sur la création d’hybrides qui viendront dominer le secteur avec par exemple la Bubble Kush et l’OG Kush susmentionnée.

Kush
  • Cookies

Les cultivars Cookies portent ce nom en raison de leurs saveurs qui rappellent celles d’un délicieux dessert. Les variétés Cookies originales ont fait leur apparition sur la côte ouest-américaine (un lieu important et influant de la sélection) vers 2009. Deux sélectionneurs de San Francisco, nommément Gilbert Anthony Milam Jr et Jai sont les innovateurs à qui l’on doit cette création. En tant que maîtres d’œuvre du groupe Cookies Fam, fondé en 2010, ces légendes ont développé leurs compétences en matière de sélection en lisant des articles dans des magazines et auprès de la mère de Jai.

À partir de là, les incroyables saveurs et les profils de cannabinoïdes surpuissants de ces variétés ont catapulté les Cookies sous le feu des projecteurs. Leur impressionnante lignée, consistant principalement en une OG Kush et une Durban Poison leur a dès le départ garanti le succès. Certaines des variétés Cookies les plus populaires incluent Thin Mint Cookies, Platinum Cookies et Royal Cookies par RQS.

Cookies
  • Afghan

Les variétés Afghan (ou Afghani) sont supposées provenir de la région de Mazar-i-Sharif en Afghanistan. Là-bas le pool génétique original a dû endurer des températures estivales de 40 °C et des températures hivernales bien en dessous de 0 °C. Ces plantes résistantes sont acclamées pour leurs effets stones et leur production de résine impressionnante. À la suite de leur introduction en occident, les sélectionneurs les ont maîtrisés pour leurs traits attractifs afin de créer une longue liste d’hybrides puissants, y compris la ICE, la Special Kush 1, la Royal AK et la Northern Light.

Afghan
  • Haze

Shining Silver Haze. Amnesia Haze. Chocolate Haze. Il y a des chances pour que vous connaissiez déjà certains de ces noms. Après tout, on les retrouve très souvent dans les dispensaires et les coffeeshops. Un nombre indicible de consommateurs de cannabis adore les effets cérébraux et les highs énergisants que la famille Haze propose d’offrir. Mais d’où viennent précisément ces génétiques ? En vérité, personne ne le sait vraiment. On pense que leurs racines se trouvent au sein de plusieurs variétés natives issues de plusieurs parties du monde, tels que l’Acapulco Gold et des sativa Mexican, Thai, et Indian. Mais tout cela n’est que supposition. Cependant, ce que l’on sait, c’est que les frères Haze (légendaires sélectionneurs venus de Santa Cruz en Californie) ont déclenché la ruée vers l’Haze par pure expérimentation.

Haze
  • Cheese

Les variétés de cannabis révolutionnaires dans le monde proviennent généralement des États-Unis, mais parfois, des cultivars surpuissants apparaissent en dehors de ces frontières. C’est le cas de la famille Cheese, dont le Royaume-Uni est le foyer de cette incroyable création cannabique. Selon la légende, le célèbre sélectionneur Sam the Skunkman aurait distribué des graines de Skunk #1 au travers des Pays-Bas. C’est à partir de là que certaines se sont retrouvées dans le Sud-Est de l’Angleterre. Après avoir modifié le contenu sur plusieurs générations, les sélectionneurs venus de ce lieu improbable ont réussi à donner naissance à la Cheese, une variété puissante qui a ensuite servi de précurseur à des variétés comme la Royal Cheese, la Blue Cheese et la Big Buddha Cheese. Ce développement a eu lieu dans les années 1980, après quoi la Cheese est devenu un standard de la scène rave UK en fin 80 début 90.

Cheese
  • Gelato

Comparée aux classiques mentionnés ci-dessus, la famille Gelato est la petite nouvelle. Le talentueux sélectionneur qu’est Mr Sherbinski a donné lieu à cette variété à San Francisco en 2014 en croisant des parents débordants de terpènes que sont la Girl Scout Cookies et la Sunset Sherbet. Sherbinski a produit plusieurs phénos différents de Gelato et le #33 est rapidement devenu le meilleur, le plus impressionnant et le plus populaire. Le profil de terpènes qui chatouille les papilles de cette variété de la nouvelle école a depuis infusé des goûts sucrés et fruités dans de nombreux hybrides ultérieurs, notamment la Wedding Gelato, la Cookies Gelato et la Green Gelato.

Gelato
  • Skunk

Le mot « Skunk » est devenu synonyme de weed puissante, du moins en ce qui concerne les gros titres sensationnels. Mais au sein de la culture cannabis, Skunk (ou Skunk #1) fait principalement référence à un cultivar puissant ayant vu le jour aux États-Unis durant les années 1970.

La véritable histoire de cette variété reste floue, mais l’histoire raconte que Sam the Skunkman l’aurait créée en employant des variétés natives Colombian Gold, Acapulco Gold et Afghan en California. Après avoir stabilisé cette variété, Sam a traversé l’Atlantique dans les années 1980 et a débarqué aux Pays-Bas pour vendre ces graines. Nevil Schoenmakers, sélectionneur de cannabis influent né en Australie et propriété de The Seed Bank of Holland (première banque de graines de cannabis de Hollande) en a acheté plusieurs. C’est là que fut gravé à jamais le succès de la Skunk #1.

Skunk
  • Gorilla

La famille Gorilla provient du cultivar orignal Gorilla Glue, une variété surpuissante qui comprend d’énormes niveaux de THC et des terpènes poivrés. De tous les phénos générés par cette variété, c’est la GG #4 qui frappait le plus fort. Ce cultivar est en fait le résultat d’un « accident de sélection » ayant eu lieu entre des variétés parentes Chem’s Sis, Sour Dubb et Chocolate Diesel et il a donné lieu aux fondements génétiques pour des variétés telles que la Royal Gorilla et la la Royal Gorilla Automatic.

Gorilla
  • Blueberry

Le sélectionneur DJ Short a donné lieu à la somptueuse famille Blueberry aux États-Unis dans les années 1970. Il a réussi ce tour de force après avoir échantillonné des variétés natives de diverses régions, dont la Colombie, le Mexique, la Thaïlande et le Panama. À la suite de ces expériences, il a donc recruté une femelle Purple Thai, une femelle Highland Thai et un mâle Afghan pour faire le boulot. La création de la Blueberry a ouvert les portes à la création de délicieux hybrides fruités, y compris la Royal Bluematic et la Blue Cheese.

Blueberry
  • Thai

On pense que le cannabis a fait ses premiers pas en Thaïlande en passant par l’Inde. Tandis que les graines étaient dispersées dans le pays, les fermiers l’ont cultivé dans des poches isolées durant des générations ce qui a donné lieu aux variétés natives Thai. Les variétés natives Thai montrent une puissante morphologie sativa (longues tiges, larges feuilles nourricières avec folioles étroites), effets cérébraux et profils de terpène comprenant des notes d’herbe, de terre, d’épice et de bois.

De toutes les institutions, c’est à l’armée américaine que l’on doit l’arrivée de la weed Thai aux USA. Après avoir construit des bases en Thaïlande dans les années 1960, les troupes américaines sont devenues des clients clés pour les contrebandiers thaïlandais, qui prenaient même des bouteilles de gin comme monnaie d’échange contre des Thai sticks : une préparation traditionnelle de cannabis issue de la région. Finalement, les premières cargaisons de cannabis venus de Thaïlande ont pénétré les USA par le biais de la Poste miliaire. Après l’introduction des cultivars Thai aux États-Unis, les sélectionneurs les ont employés pour créer de nombreuses variétés renommées, y compris la Blueberry susmentionnée.

Thai

Cultivars du cannabis : tout ne s’arrête pas aux classiques

Ces célèbres familles de « variétés » sont aux fondements de la sélection moderne du cannabis. Mais elle ne s’arrête pas là ! La scène de la sélection du cannabis est vivante et très dynamique, des cultivateurs talentueux travaillent d’arrache-pied au développement des prochaines générations de cultivar y compris certains contenant des cannabinoïdes novateurs et des profils de terpène plus complexes absents des familles classiques. Seul le temps sera en mesure de nous dire quels seront les plus populaires dans le futur.

Sources Externes
  1. Large-scale whole-genome resequencing unravels the domestication history of Cannabis sativa https://www.science.org
  2. From Wild Species to Landraces and Cultivars – Crop Wild Relatives and their Use in Plant Breeding https://colostate.pressbooks.pub
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.