Bien que n’étant pas souvent abordées, les techniques de cultures végétaliennes peuvent vraiment pousser une culture du cannabis au meilleur de ses possibilités. Il suffit d’un peu de planification.

Comme bon nombre d’entre nous cherchent de nouvelles façons plus saines de cultiver du cannabis, certains cultivateurs vont plus loin que la culture bio et explorent les bienfaits de la culture végétalienne ou véganique. La culture végétalienne est une méthode d’horticulture qui n’utilise aucun produit animal et qui se tourne plutôt vers des microbes enrichissant le sol et des nutriments à base végétale.

QU’EST-CE QUE LA CULTURE VÉGÉTALIENNE DU CANNABIS ?

Plusieurs raisons peuvent pousser des cultivateurs et consommateurs de cannabis à se tourner vers cette nouvelle façon plus saine de produire du cannabis bio de la meilleure qualité. La culture végétalienne cherche à remplacer les nutriments issus de sous-produits animaux, présents dans la plupart des mélanges d’engrais organiques, avec des nutriments fermentés à base végétale.

Les nutriments issus de sous-produits animaux ne font pas qu’impacter la qualité des têtes produites, mais ils impactent aussi négativement le pH de la terre, ce qui peut à son tour interférer avec la capacité du plant à absorber les nutriments. Les engrais organiques issus de produits animaux laissent des résidus derrière eux. Ces résidus affectent le goût, la puissance et l’arôme. Les systèmes de jardinage végétalien n’ont également pas besoin de gestion du pH et apportent un écosystème en général plus sain pour que vous plantes s’y épanouissent.

En tête de la révolution de culture végétalienne est le légendaire Kyle Kushman. Kushman est un quintuple gagnant de la High Times Cannabis Cup et le fondateur de Kushman Veganics. Kushman a découvert la culture végétalienne en 2009. Les origines du jardinage végan, cependant, remontent aux années quarante. Même si ce n’est pas une idée nouvelle, Kushman a été le premier à faire passer cet aspect de l’horticulture dans le nouveau millénaire.

En étudiant les nutriments organiques, Kushman s’est aperçu que la plupart des composés organiques utilisés en culture étaient constitués de sous-produits animaux. Dans la nature, une plante n’est que rarement exposée aux restes d’un animal, alors que dans la culture organique, elles sont régulièrement exposées à des produits animaux, dépassant de loin ce à quoi elles auraient été exposées dans la nature.

LES IMPLICATIONS POUR LE CANNABIS

Les résidus animaux se décomposent lentement dans le cannabis. Après que la plante a métabolisé les nutriments, les résidus animaux demeurent. Ceci affecte la qualité en général et c’est particulièrement notable dans le goût du produit fini. Kushman n’a pas peur d’affirmer que du cannabis cultiver en utilisant un système de nutriments végétaliens est le cannabis le plus propre que vous puissiez trouver. D’après Kushman, une augmentation de la puissance est un bénéfice additionnel du passage au végan. En garantissant une biodisponibilité maximum des nutriments grâce à l’utilisation de microbes bénéfiques, vous garantissez une puissance maximum. Le seul sous-produit du métabolisme d’un nutriment végétal est un glucide complexe qui est ensuite consommé par les microbes présents dans le sol, de quoi boucler le cycle.

La culture végan s’appuie sur un sol plein de différentes bactéries et champignons jouant un rôle dans un processus qui donne une biodisponibilité à 100 % des nutriments. La biodisponibilité des nutriments du sol est la mesure de la quantité des nutriments dans la terre ingérables par le système de racines de la plante. Les nutriments synthétiques constitués principalement de sels peuvent avoir des taux d’absorptions aussi faibles que 20-25 %. Maximiser la biodisponibilité de la terre est la clé de la culture végétalienne.

Les nutriments végétaux doivent être convertis. Les plantes dépendent des microbes pour métaboliser les nutriments dans le sol, pour les transformer en une forme pouvant être facilement absorbée. Des champignons et bactéries bénéfiques, comme plusieurs espèces d’Actinobacteria et Bacillus, consomme et décomposent les matières végétales en décomposition, et les rejettent sous forme de nutriments que les racines de la plante peuvent absorber. La relation entre les microbes et la plante devient une relation de vie ou de mort et chacun s’appuie sur l’autre pour sa survie. En ajoutant des microbes bénéfiques à votre sol dans le cadre d’un régime végétalien, vous aidez à garantir que vos plants absorbent autant que possible les nutriments disponibles.

DÉBUTER LA CULTURE VÉGÉTALIENNE : THÉ DE COMPOST

Préparer un thé de compost est une manière facile d’introduire votre mélange de nutriments végan dans le système de racines de votre plant. Un bon thé commence par un bon compost. Vous pouvez acheter des microbes pour les ajouter dans votre terre, mais un compost crée son propre micro-environnement dans lequel ces bactéries et champignons bénéfiques s’épanouissent. Un bon compost devrait être composé principalement de déchets verts en décomposition. Les déchets verts apporteront la base de vos macronutriments primaires. Vous pouvez utiliser de l’herbe coupée, des vieux fruits et légumes, des algues et toute sorte de plante verte. La décomposition et la réutilisation des matières organiques en décomposition est le début du cycle de la vie. Les arbres et autres plantes en décomposition ont nourri la génération suivante depuis l’aube des temps.

Culture Végétalienne Du Cannabis

Alors que les déchets verts se décomposent, ils accueillent toute une communauté d’insectes, de vers, de larves, de bactéries, de champignons et une flopée d’autres organismes qui consomment les matières organiques. Leurs excréments riches en nutriments finissent par devenir une partie de l’engrais au compose que vous utilisez ensuite pour nourrir votre jardin. La boue noire que vous retrouvez au fond de votre bac à compost est une combinaison d’excréments de vers et d’insectes pleine de nutriments et de bactéries bénéfiques. Pour toutes les raisons évidentes, il vous faut éviter tout produit animal quand vous faites votre compost. Il existe plusieurs recettes différentes pour préparer un thé de compost, chacune avec un temps de préparation différent, mais à la base un thé de compost, c’est exactement ce que le nom suggère. Vous trempez le compost dans de l’eau et vous le filtrez à travers un tissu étamine. Une bonne pelletée de compost devrait vous donner environ 20 litres de thé. L’ajout de ces microbes bénéfiques dans votre jardin aidera vos plants à se diriger vers une biodisponibilité à 100 % de la terre.

Se diriger vers la culture végétalienne est l’étape suivante et logique pour les cultivateurs de cannabis bio. La culture végétalienne ou culture véganique vise une absorption à 100 % des nutriments en transformant les matières végétales en décomposition en un environnement florissant pour les bactéries et champignons bénéfiques. Les bactéries et champignons, à leur tour, entretiennent un écosystème sains dans lequel le plant peut absorber tous les nutriments disponibles. L’environnement riche en nutriments et sans aucun engrais animal a pour résultat qu’aucun résidu ne soit laissé, pour une fumée plus propre, plus savoureuse. Si vous cherchez à pousser vos rendements vers le haut et à cultiver un cannabis de la meilleure qualité possible, passer au végan vous aidera à y arriver.

 

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander