CANNABIS BIO. PRÉPARER VOTRE SOL POUR LA SAISON DE CULTURE EN EXTÉRIEUR

Les journées commencent à s’allonger. Au nord, l’hiver est parti et au sud, la brise s’emplit de murmures de chaleur. L’enthousiasme est dans l’air. Le printemps approche et, avec lui, la saison annuelle du cannabis.

Une terre saine est la première préoccupation pour préparer la saison de culture de weed à venir. Un sol organique bien préparé permet une croissance étendue des racines et une végétation vivante et luxuriante pour des plants moins sensibles aux nuisibles et maladies. Les rendements finaux sont toujours plus satisfaisants dans des plantations bio. Le produit fini est plus odorant, plus savoureux et plus lourd de résine désirable.

Vous pouvez cultiver des têtes plus grosses, plus abondantes et meilleures sur des plants plus résistants aux maladies si vous ne labourez pas votre terre. Des parterres non-labourés demandent mois d’engrais et sont moins sensibles aux mauvaises herbes, tout en augmentant la pénétration et la rétention d’eau. La culture bio sans labour est le secret pour de hauts rendements, avec de meilleurs goûts et des odeurs plus complexes. Moins d’entretien pour une meilleure qualité, le choix est simple.

PUISSANT PAILLIS

Le paillis est la décomposition qui apporte la vie. Des feuilles coupées, des copeaux de bois (non-traités et préférablement de bois dur), de la paille, du fumier vert ou un compost bien entretenu, voici ce qui donne un bon paillis. Le paillis rend aussi votre jardin plus visuellement attractif que de la terre brute. La beauté a aussi sa place dans votre jardin !

Compost ou paillis. La question n’est pas vraiment important. Le paillis sec comme la paille et le foin peuvent être difficile à gérer. S’ils sont légèrement compostés avec une odeur d’humus, ou qu’ils sont devenus foncés, ils font un paillis idéal. Ils contiennent des nutriments facilement disponibles et n’attirent ni les limaces ni les escargots car ils ne leur offrent aucun aliment. Le compost et les matières décomposées sécheront l’extérieur, mais resteront aérés, ce qui permet de maintenir le sol en-dessous humide et friable à tout moment.

Avec un jardin bio, la couche de paillis de l’automne dernier s’est décomposée pendant l’hiver et le sol est riche en nutriments et en micro-organismes dans le sol. Ces super-stars microscopiques font de votre terre un organisme vivant et fonctionnel qui nourrit et protège vos plants dans le cadre du réseau alimentaire de la terre.

Mulch

With an organic garden the mulched layer from last autumn has noticeably broken down over winter and the soil is rich with nutrients and soil micro-organisms. Those microscopic superstars that make your soil a living functioning organism that feeds and protects your plants as part of the soil food web.

Numerous studies have revealed that mulching an undisturbed garden bed performs numerous functions in a healthy garden ecosystem:

  • Économise de l’argent : moins d’apport, moins d’entretien, un taux de survie des plants plus élevé, de plus gros rendements, plus d’argent en poche
  • Améliore le cycle d'arrosage du sol
  • Réduit l’érosion du sol et le compactage
  • Aide à maintenir des températures optimales du sol
  • Réduit les besoins en pesticides
  • Réduit les mauvaises herbes et maladies
  • Augmente la nutrition du sol
  • Réduit l’accumulation de sels
  • Améliore les taux de survie et un plus fort établissement des racines
  • Améliore la vigueur des plants et la croissance précoce
  • Réduit les nuisibles
  • Minimise la pollution par drainage
DES SCÉNARIOS DE PRINTEMPS
  • A Vous êtes un cultivateur de cannabis bio sans-labourage expérimenté et vous avez déjà une biosphère saine dans votre sol. L’année dernière, vos plants ont bien poussé, les rendements ont été excellents et vous n’avez pas eu besoin d’engrais. Votre culture d’hiver est en pleine action. Elle est prête à être récoltée et répandue sur le sol comme engrais vert. Il est également temps de préparer votre jardin en déposant 150mm de paillis marron. Bien entendu, vous avez l’intention de faire de même en automne. Quand les jours durent au moins douze heures et que le sol est chaud, transplantez vos jeunes plants de cannabis.

    Mettez de côté le paillis, faites un trou de taille appropriée, mettez vos jeunes pousses et remplissez de terre. Attention à ne pas déposer de paillis contre les jeunes tiges, car ceci peut provoquer la pourriture des tiges et tuer la plante. Arrosez bien. Votre paillis doit être plus fin à proximité immédiate des tiges et plus épais partout ailleurs. Un morceau de tuyau de 40mm ou la partie haute d’une bouteille en plastique peuvent faire de bonnes protections pour les tiges. Vous pouvez empiler le paillis contre cette protection sans craindre de voir les tiges pourrir. Les protections évitent également que les souris, les campagnols et autres vertébrés ne dévorent vos plants.

  • B Vous avez des parterres, mais le sol n’est pas très sain et a besoin de fortification avant que la saison de culture commence. Ceci signifie que vous avez eu des problèmes de nuisibles ou de maladies l’année passée, ou que vous avez dû ajouter des engrais. Votre terre a besoin d’un coup de pouce microbiologique. Couvrez tout votre jardin de 25mm de lombricompost ou de vieux compost à la bonne odeur. Sinon, vous pouvez tremper en profondeur la zone avec un thé de compost aéré activé, puis avec du paillis avec 150mm de paillis marron ou de copeaux de bois. Attendez une semaine et vous pouvez commencer à planter votre jardin. Faites la même chose à l’arrivée de l’automne, puis une fois de plus au printemps, et vous pourrez bientôt profiter d’un jardin sans labourage.

  • C Vous n’avez pas de parterres, mais vous voulez profiter de la culture de cannabis bio sans labourage. Il y a plusieurs façons de préparer un bon parterre pouvant être utilisé pour cette saison. Un parterre qui sera la base de votre récolte annuelle de cannabis. Jardin en lasagnes, parterres surélevés, parterres enterrés pour les climats chauds, hugelkultur ou bien préparer votre propre super-sol pour n’en citer que quelques-uns. Peu importe la méthode que vous choisissez, ajouter 150mm de paillis pour démarrer votre aventure sans labourage.

EN INTÉRIEUR

Le nettoyage de printemps est une bonne idée. Les choses qui peuvent nuire à votre cannabis sont très petites au début. Tout type de spore, graine, œuf ou créature microscopique peut se cacher dans de minuscules trous. Il vaut mieux prendre une demie journée de travail maintenant plutôt que de voir un fléau mystérieux apparaître plus tard et détruire votre espace de culture. Mettez des gants, sortez votre masque et mettez-vous au travail.

Rincez vos tuyaux, nettoyez vos pots, démontez les réservoirs et les pompes, nettoyez et rincez. Lessivez les murs, démontez les ventilateurs et nettoyez les pales et les grilles. Allez-y à fond. Le nettoyage est roi en intérieur. Rincez ou remplacez les accessoires goutte à goutte. Il est probablement aussi temps de remplacer tous les tuyaux et têtes d’arrosage. Passez l’aspirateur sur les ballasts de vos lampes. Le champ magnétique attire la poussière. Impossible d’en faire trop en désinfectant un environnement d’intérieur. Demandez donc à ceux qui ont déjà essayé de se débarrasser d’une infection de pucerons ou d’algues.