By Luke Sumpter


Imaginez que vous entrez dans un bar, mais au lieu de commander une pinte de bière, vous pouvez consulter un menu plein de différentes variétés de cannabis. Si vous avez déjà visité des coffeeshops aux Pays-Bas, vous avez une idée de ce qu’est cette expérience. De l’autre côté de l’Atlantique, aux États-Unis, des millions de personnes vivent une expérience similaire en visitant des dispensaires. Les consommateurs ont un réel choix pour ce qui est des variétés et des types de cannabis (têtes, extraits, comestibles, etc.) et ce sont les vendeurs de cannabis qui font tourner ce système.

Apprenez tout ce qu’il faut savoir sur ce métier en lisant la suite. Si vous envisagez de vous lancer dans ce poste, vous aurez un bon départ et découvrirez exactement ce qu’il faut savoir avant de vous lancer.

En anglais, un nouveau mot est apparu : « budtender », mot composé de « bud » (têtes) et « bartender » (barman). Ce mot fait référence à un employé de dispensaire ou de boutique vendant du cannabis dont le rôle est de servir les clients derrière un bar ou un comptoir. Les employés qui occupent ce poste servent de lien entre les clients et les nombreux produits à base de cannabis proposés à la vente. Mais les vendeurs de cannabis légal ne sont pas de simples employés du commerce. Selon leur formation, certains d’entre eux sont les experts du cannabis les plus avertis que vous puissiez trouver.

Les vendeurs de cannabis sont bombardés de questions tous les jours. En plus de faire l’inventaire et de mener à bien les autres tâches liées à la tenue d’un point de vente, de nombreux vendeurs de cannabis doivent répondre à des questions, faire des recommandations et même éduquer les clients à la complexe science du cannabis, des cannabinoïdes, des terpènes et du système endocannabinoïde.

Les vendeurs de cannabis sont importants pour la raison évidente qu’ils servent du cannabis au plus grand nombre. Mais ils aident également les clients à prendre des décisions informées et à trouver des produits qui répondent vraiment à leurs besoins et leurs préférences. Même des consommateurs de cannabis expérimentés n’ont pas toujours une idée complète de la façon dont le cannabis fonctionne dans l’organisme et les débutants connaissent rarement la différence entre le THC et le CBD. Les vendeurs de cannabis sont là pour aider les consommateurs de tout niveau d’expérience à connaître l’herbe à un niveau plus profond et plus significatif.

Aux États-Unis, les vendeurs de cannabis sont payés en moyenne 14,52 $ de l’heure pour leur travail, mais reçoivent également des avantages supplémentaires comme une assurance santé couvrant les soins dentaires. De plus, leur paie varie selon la région. Les vendeurs de cannabis en Californie sont payés en moyenne 17,64 $ de l’heure alors qu’en Oregon la paie horaire moyenne est de 14,17 $.

Alors, vous souhaitez devenir vendeur de cannabis sur le marché légal ? Malheureusement, les postes sont rares hors de l’Amérique du Nord. Cependant, si vous vivez au Canada ou aux États-Unis, ou que vous avez la possibilité d’y travailler, vous avez de la chance.

Mais vous ne pouvez pas vous attendre à vous lancer en n’ayant aucune connaissance du cannabis. La fiche de poste couvre des compétences plus vastes que le simple fait d’emballer des têtes. Il vous faut avoir une bonne compréhension de la science du cannabis et de la façon dont l’herbe agit dans le corps. Vous devriez aussi avoir de l’expérience avec de nombreuses variétés différentes afin de pouvoir faire des recommandations en connaissance de cause. Lisez la suite pour découvrir ce qu’il vous faut savoir et quelles sont les limites de votre métier de rêve.

  • Êtes-vous assez curieux ?

Pour commencer, vous devez avoir une curiosité innée pour le cannabis. Vous devez également être prêt à suivre les dernières avancées scientifiques afin d’apporter le meilleur service possible. Les clients se tourneront vers vous en vous considérant comme un expert du domaine. Même si vous avez un peu le syndrome de l’imposteur à vos débuts, vous allez rapidement vous faire une compréhension approfondie de tout ce qu’il faut savoir.

Comment devenir vendeur de cannabis légal
  • Les théories scientifiques de comptoir ne suffiront pas

On connaît tous quelqu’un qui se voit comme un expert du cannabis. Mais il y a une énorme différence entre les théories scientifiques fumeuses et les faits. La plupart des représentations de la culture populaire sur le cannabis sont trop simplistes et perpétuent parfois des informations tout simplement fausses. Certains vendeurs de cannabis choisissent la facilité et vont dans le sens de ces idées reçues basiques. Cependant, les meilleurs vendeurs de cannabis vont plus loin pour se faire une réelle compréhension. On vous encourage à plonger plus en profondeur dans les sujets suivants pour pousser vos connaissances au niveau supérieur :

 L’effet entourage : cette théorie affirme que les différentes composantes du cannabis entrent en synergie pour créer des effets plus prononcés. Par exemple, des recherches préliminaires montrent que les effets de certains cannabinoïdes, comme le THC et le CBD, sont amplifiés par les terpènes (les molécules derrière les goûts et les effets du cannabis). Les terpènes jouent certainement un rôle important dans l’effet du cannabis et sont désormais considérés sérieusement. Cependant, la plus grande partie des recherches au sujet de l’effet entourage reste peu concluante et vient d’études sur des cellules. Consultez les recherches[1], comprenez que différentes combinaisons fonctionnent mieux pour différentes personnes et évitez de parler de manière absolue sur ce sujet.

 Les « variétés » ne sont pas si importantes : pour les consommateurs de cannabis débutants, les variétés semblent être une manière logique et scientifique de naviguer parmi tous les choix disponibles. Certaines variétés font planer, d’autres vous assomment et d’autres encore se situent entre les deux. Cependant, il se trouve que le système de classification des variétés n’est pas si fiable. Deux têtes avec le même nom de variété dans différents dispensaires peuvent avoir une composition chimique très différente. De plus, les noms de variété sont plutôt motivés par des raisons de marketing que par leur composition chimique et ne révèlent que peu de choses au consommateur sur ce qu’il achète réellement. Certains dispensaires révolutionnaires sont passés au paradigme plus fiable du chémotype et chémovar, ce qui décrit plus précisément le profil chimique d’une variété. Nous recommandons d’apprendre les bases de ce système de classification.

⇢ Le système endocannabinoïde : vous devez non seulement en savoir beaucoup sur l’herbe elle-même, mais aussi sur la façon dont elle agit dans le corps. Le système endocannabinoïde joue un rôle clé dans la manière dont les cannabinoïdes et même les terpènes affectent la physiologie humaine. Une fois que vous avez révisé vos récepteurs, endocannabinoïdes et enzymes, essayez de trouver une manière simple de les présenter aux clients curieux. Ensuite, si vous êtes à l’aise avec ce que vous avez appris, envisagez d’aller un peu plus loin avec l’endocannabinoïdome[2] pour une compréhension encore plus approfondie.

  • Les vendeurs de cannabis ne sont pas des médecins

En tant que vendeur dans un dispensaire de cannabis médical, ou dans une boutique hybride récréatif-médical, vous allez passer beaucoup de temps au contact de patients consommateurs de cannabis médical à la recherche de soulagement. Il pourrait être tentant de faire des suggestions et de donner des conseils qui dépassent le cadre de votre poste. N’oubliez pas que ces clients sont déjà entre les mains de professionnels de santé et qu’outrepasser vos compétences pourrait vous valoir, à vous et à votre dispensaire, de graves ennuis.

  • Un service clientèle haut de gamme

Vous pouvez avoir toutes les connaissances du monde, impossible d’avoir un impact positif sur les clients sans avoir un service à la clientèle haut de gamme. Ceci inclut le fait d’entrer en lien de manière authentique avec les personnes, de ne pas trop pousser à la vente, d’écouter ce qu’ils ont à dire et d’identifier leurs besoins. De nombreux consommateurs de cannabis débutants auront besoin de conseils sur les modes de consommation, le dosage et la manière de se lancer dans la consommation.

  • Connaître les lois et réglementations obligatoires sur le bout des doigts

Les dispensaires sont fortement réglementés. Les clients sont soumis à des limites d’achats et les produits doivent être emballés dans des contenants avec une sécurité enfant avant de pouvoir sortir du magasin. Votre dispensaire est responsable de votre formation initiale dans le domaine, mais c’est en partie votre responsabilité par la suite. Malheureusement, l’industrie du cannabis est soumise à des réglementations encore plus strictes que celles qui encadrent l’alcool, en particulier dans certains États américains. Tout manquement à ces obligations peut vous coûter votre emploi.

Comment devenir vendeur de cannabis légal

Quelques questions couramment posées aux vendeurs de têtes

Vous voilà prêt à envoyer votre CV et votre lettre de motivation à plusieurs dispensaires. En attendant leur réponse, passons en revue quelques-unes des questions les plus courantes que les clients vont probablement vous poser :

⇢ Est-ce qu’il faut absolument fumer le cannabis ? : cette question est souvent posée par les débutants. Informez les clients de toutes les différentes manières de consommer du cannabis, comme la vaporisation, la voie sublinguale et l’application orale. Parlez-leur des différents délais de montée des effets, dites-leur que l’application sublinguale est très rapide et que l’application orale entraîne une durée plus longue et des effets amplifiés.

⇢ Que sont les ratios THC:CBD ? Expliquez aux clients les principales différences entre ces deux cannabinoïdes. Ensuite, présentez-leur comment les différentes variétés sont sélectionnées pour produire des concentrations différentes de chaque cannabinoïde. Les variétés riches en THC se concentrent largement sur les effets psychoactifs, alors que les cultivars riches en CBD sont conçus pour apporter des effets plus à tête claire. Il existe également des variétés au ratio en CBD et THC égal ou variable, pour profiter des effets des deux. Il est utile d’informer les débutants que la plupart des variétés fortes en CBD ne contiendront pas assez de THC pour apporter l’effet planant classique du THC.

⇢ Quelle est la différence entre sativa et indica ? : demandez-leur d’abord comment ils comprennent ces termes. La plupart des gens en sont venus à penser que ces étiquettes décrivent précisément les effets d’une variété. C’est le moment d’endosser votre rôle d’éducateur. Expliquez l’importance des terpènes et la façon dont le profil chimique d’une variété et non sa morphologie (les caractéristiques physiques) impacte surtout les effets.

⇢ Quelle quantité devrais-je consommer ? : n’oubliez pas que vous n’êtes pas médecin. Il n’existe pas de guide officiel pour la consommation de cannabis et l’herbe affecte chaque personne différemment selon de nombreux facteurs, comme le métabolisme. Ceci dit, proposer un cadre général devrait être possible. Pour jouer la sécurité, conseillez aux consommateurs de commencer avec des méthodes d’administration à action rapide, comme la vaporisation ou la fumée et proposez-leur de consommer une bouffée à la fois.

Comment se préparer avant d’aller dans un dispensaire

Vous n’avez peut-être aucune envie de devenir vendeur de cannabis légal. Mais pas d’inquiétude ! Il peut toujours être utile de savoir à quoi vous attendre en entrant dans un dispensaire en tant que client. Cela peut sembler un peu bizarre et même intimidant la toute première fois. Voici quelques conseils pour vous aider :

  • Faites des recherches : il est utile de connaître un peu quelques éléments de base sur le cannabis avant de vous y rendre. Pourquoi ? Cela vous donnera un avantage. Tous les vendeurs ne sont pas formés de la même manière et certains points de vente pourraient essayer de vous recommander des produits selon les tendances de vente plutôt que selon vos besoins.
  • Respectez l’équipe : traitez bien le personnel et soyez poli. Les vendeurs de tête seront plus bavards, agréablement informels et amicaux si vous les abordez avec une attitude ouverte, amicale et curieuse. Vous pourriez bien transformer une rapide excursion au dispensaire en une formidable opportunité d’apprendre.
  • Respectez les produits : traitez bien les produits. Vous n’auriez pas envie d’acheter une tête que quelqu’un d’autre a touchée, fait tombé ou bien fourré dans son nez. Laissez le vendeur vous décrire les parfums et les effets ou demandez à sentir un échantillon si possible.
Comment se préparer avant d’aller dans un dispensaire

Êtes-vous un futur vendeur de cannabis en dispensaire ?

L’industrie du cannabis reste relativement jeune et fraîche. Devenir un vendeur de cannabis au début de l’explosion du marché vous mettra en bonne voie vers la réussite par la suite. Vous allez non seulement pouvoir expérimenter et vous adapter à l’industrie alors qu’elle prend ses marques, mais vous pourriez bien vous lancer dans une carrière axée autour du cannabis. Vous en apprendrez beaucoup au sujet de l’herbe et travailler un temps comme vendeur de cannabis vous placera dans une excellente position pour évoluer dans d’autres branches de l’industrie, de l’entrepreneuriat à la culture à échelle commerciale en passant par l’enseignement supérieur.

Sources Externes
  1. Taming THC: potential cannabis synergy and phytocannabinoid-terpenoid entourage effects https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  2. The endocannabinoidome as a substrate for noneuphoric phytocannabinoid action and gut microbiome dysfunction in neuropsychiatric disorders
 https://www.ncbi.nlm.nih.gov
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.