PLUS DE CONFUSION DANS LES CHOSES À FAIRE ET À NE PAS FAIRE

On dirait parfois que tous les blogs au sujet de la sociabilisation et du cannabis sont basés sur des stéréotypes éronnés en provenance d’Hollywood. Des hippies drogués et des adolescents novices postillonnant autour d’un joint mal roulé et interminable, tout ça est loin de la manière dont se déroule nos moments passé avec Marie-Jeanne. De nos jours, le cannabis est consommé par toutes sortes de gens de manière privée, lorsque l’on se sociabilise, et parfois, discrètement lorsque l’on se retrouve seul.

Si vous êtes nouveaux dans le cercle des fumeurs ou bien que vous explorez le potentiel du cannabis médical, vous pouvez nous faire confiance pour vous apprendre à éviter les situations gênantes qui vous feraient passer pour un complet amateur. Nous surfons toujours sur la vague de la culture contemporaine aux travers de nos cultures et de consommation via nos agents de terrains se trouvant dans une grande variété de continents et de situations diverses. On a rien sans rien. Et surtout, aucune astuce inutile en provenance de nos agents infiltrés aux yeux rouges.

LA SESSION CANNABIQUE CONTEMPORAINE

IN DA CLUB

Si vous êtes assez chanceux pour avoir accès à un cannabis club local et légal ou à un coffeeshop, vous devriez vraiment rendre visite à un de ces établissements. Ne vous braquez pas si le décor n’est pas celui d’un pub ou d’une boite traditionnelle. Ce qui compte, c’est l’ambiance et les têtes. Un Cannabis Club, c’est bien plus qu’une simple « zone sans danger » pour stoners, c’est aussi un endroit sympa ou traîner et rencontrer des gens.

Les meilleurs clubs et coffeeshop ne servent pas d’alcool et fournissent des menus contenant weed, hasch et concentrés à des prix décents. Des éclairages tamisés, des fauteuils confortables, de la musique posée et l’assurance de passer un bon moment. Rencontrer des gens dans un coffeeshop est similaire à rencontrer des gens en sortant boire un verre dans votre pub habituel. Vous ne commencez pas à descendre des bières comme un dingue dès votre première soirée.

Pensez à la weed et aux joints de la même manière que vous penseriez à la bière, alors que les concentrés seraient plus semblables à une espèce d’alcool fort vert et collant. Vous pouvez même acheter vos joints pré-roulés si vous ne savez pas encore le faire vous-même. Mais par-dessus tout, soyez détendu, agissez normalement, et soyez conscient de vos limites. Les gérants ne trouveront sûrement pas drôle de vous réveiller à l’heure de la fermeture, et auront sûrement moins envie de vous accueillir à bras ouverts la fois suivante.

Marijuana Coffee Shop

UNE SESSION À L’ANCIENNE

Le cercle de stoner le plus répandu est de loin celui qui se déroule chez vous ou dans la chambre/salon d’un ami, et où vous inhalez du cannabis tout en ayant des conversations et en grignotant. Que vous soyez l’hôte ou l’invité d’une session à l’ancienne, assurez-vous d’avoir de la réserve. Vous vous imaginez l’hôte d’un repas qui n’aurez aucune nourriture à servir ? Ou encore des invités qui se pointeraient sans même une bouteille de vin ?

Si l’on vous invite à une session, amenez un sachet de weed ou un morceau de haschich. Au moins de quoi couvrir votre propre consommation tout au long de la soirée. Idéalement, il serait bien d’en avoir assez pour pouvoir en échanger avec un autre invité. Il est tout aussi commun de faire tourner un joint, que de se voir offrir un bang rempli de weed collante. En général, la balle sera renvoyée, si ce n’est pas fait pendant la soirée, ce sera la prochaine fois.

Si vous êtes un novice vous trouvant dans une région ou le cannabis est interdit, vos compagnons seront bien plus compréhensifs si vous n’avez pas de source d’approvisionnement de confiance ni même de cultures en cours afin de produire votre propre cannabis. Ils le seront également si vous ne savez toujours pas roulé. Cependant, si vous souhaitez continuer à être régulièrement invité, l’horloge tourne quant à votre apprentissage du roulage. Vous devriez également vous occuper de fournir les grignotages pour tout le monde si vous n’avez pas de weed à consommer vous appartenant.

Tous les groupes de fumeurs ne font pas forcément tourner les joints. Nombreux sont ceux qui aiment fumer des pers’. Ne le prenez pas contre vous. À l’opposé, si les joints tournent presque sans arrêt, prenez garde à ne pas trop mouiller le toncar avant de faire tourner le spliff. De la même manière, faites attention à ne pas faire tomber de boulettes sur le sol et/ou les meubles.

DES COMESTIBLES INTERGALACTIQUES

Les dispensaires américains fournissent généralement des produits comestibles ayant des taux de CBD et de THC clairement annotés sur leurs emballages. Malheureusement, les spaces cakes que vous trouverez dans les clubs ou dans les coffeeshop ne sont pas toujours préparés ni étiquetés avec autant de professionnalisme. Les variations dans leurs puissances peuvent être énormes. De la même manière, des brownies infusés de cannabis ou autres délices faits maisons sont très difficiles à doser précisément.

Parfois, un seul cookie peut vous propulser dans une balade cérébrale pour des heures entières. D’autres fois, il faudra 3 ou 4 friandises infusés de cannabis pour décoller. De plus, il faut une heure ou plus aux produits comestibles pour commencer à faire effet, il est donc très simple d’en prendre trop. Il est recommandé aux plus novices de n’en prendre qu’une seule bouchée, et d’attendre une petite heure ou deux avant de se resservir.

Une dose d’approximativement 25 mg de THC par friandise est généralement suffisante pour les novices. Le meilleur moyen d’en profiter sera sur un canapé devant Netflix.

Rig Pour Dabbing Cannabis

LES GADGETS DU CANNABIS : LE DAB ET LE VAPO

Les dabs et les vaporisateurs sont incroyablement populaires en ce moment, et ils représentent probablement la manière la plus poussée de profiter des fleurs, huiles et autres extraits. Vous obtiendrez vraiment beaucoup plus d’inhalation pour chaque tête grâce à un vaporisateur. Chaque inhalation à partir d’un vaporisateur est non seulement plus saine, mais également plus pure en ce qui concerne les cannabinoïdes. De plus, beaucoup de modèles de vaporisateurs sont conçus de sorte à pouvoir également consommée des concentrés. Une inhalation sur un vaporisateur est bien plus douce que sur un joint. Mais il ne suffira que de 3 ou 4 inhalations pour faire planer n’importe qui à haute altitude.

Les dérivés gourmets du BHO tels que la wax et le shatter sont la plupart du temps consommés avec des dabs. Ils sont semblables à des bangs, mais versions concentrés de cannabis. Pour être honnête, cette pratique est réservée à ceux qui aiment planer à 8 milles. Les concentrations de THC des extraits produits par des connaisseurs sont généralement supérieures à 50 %, et cela peut être un trop-plein de bonnes choses pour le consommateur lambda. Des vétérans parmi les plus expérimentés ont déjà été transformés à l’état de mollusque en une seule inhalation d’un dab bien collant. Si vous êtes vraiment curieux, assurez-vous d’avoir une boisson fraîche à proximité et un endroit ou rester assis pour un bon bout de temps après coup.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander