By Luke Sumpter

Un des trésors de la nature les plus sucrés, le miel se prête bien à d’innombrables recettes, tout en étant délicieux par lui-même. Au-delà du goût, cette substance dérivée des abeilles s’avère aussi pratique dans la culture de l’herbe ! Lisez ce qui suit pour découvrir comment le miel aide à fertiliser les plants de cannabis, à renforcer la santé du sol et à permettre aux boutures de s’épanouir.


Le miel aide-t-il dans la culture du cannabis ?

Si vous préférez suivre une approche naturelle et bio dans votre chambre de culture ou jardin de cannabis, vous allez être ravi d’apprendre qu’une substance rangée dans votre placard de cuisine peut servir de source sucrée de fertilité. Le miel peut soutenir la croissance des plants de cannabis de bien des manières, de l’apport de macronutriments clés à la stimulation de la croissance racinaire en passant par la régulation des micro-organismes qui composent le réseau trophique du sol.

Comme vous le savez probablement, le miel vient du dur labeur de certaines espèces d’abeilles. Ces organismes complexes récoltent le nectar des plantes en fleur et le déposent dans des rayons de leur ruche. Alors que le miel aide les abeilles à s’épanouir et répond aussi à nos envies de sucré, il contient un éventail de nutriments et d’autres composés bioactifs qui s’avèrent bien pratiques pour toute culture de cannabis.

Mélasse et miel

Molasses vs Honey

Avant de se plonger dans les applications du miel dans la culture de l’herbe, nous allons présenter la manière dont la substance diffère d’un autre intrant riche en sucre souvent utilisé en jardinage : la mélasse. Même s’il s’agit de deux édulcorants naturels, le miel et la mélasse présentent les différences suivantes :

  • Origine : les abeilles produisent le miel, alors que la mélasse est un produit dérivé épais, qui ressemble à du goudron, obtenu en faisant bouillir le jus de canne à sucre.
  • Parfum : par contraste avec les saveurs sucrées et florales du miel, la mélasse possède un goût riche et un peu amer.
  • Consistance : le miel existe sous différentes textures, comme liquide et solide. En revanche, la mélasse est une substance bien plus épaisse et visqueuse.
  • Couleur : le miel peut avoir une couleur allant du doré clair translucide à l’opaque et jaune, alors que la mélasse est marron foncé.

Malgré leurs différences, le miel et la mélasse sont d’excellentes sources de sucres et de minéraux qui peuvent aider à améliorer la santé des plantes et du sol.

Les avantages du miel pour les plants de cannabis

Le miel et le jardinage pourraient sembler être une combinaison étrange, mais elle va bientôt prendre tout son sens avec nos explications. Voici les principaux avantages à utiliser le miel dans votre culture de cannabis :

  • Le miel est une bonne source de sucres : les plantes consacrent beaucoup de temps à la production de leurs propres sucres à travers la photosynthèse. Ils ont besoin de cette forme d’énergie pour mener à bien les fonctions cellulaires basiques. Même si les plantes sont plus que capables de subvenir à leurs besoins quand elles sont exposées à une source lumineuse adéquate, ajouter du miel dans le sol apportera une autre source de sucres que les racines des plantes peuvent absorber dans la rhizosphère (l’espace qui entoure immédiatement les racines des plantes).
  • Le miel est une source de macronutriments pour les plants : le miel contient de l’azote, du potassium et du phosphore : les trois macronutriments dont le cannabis a besoin pour produire des protéines, transporter de l’eau et activer des enzymes.
  • Le miel nourrit les membres du réseau trophique du sol : les sols vivants en bonne santé abritent des milliards d’organismes différents, comme des champignons, des bactéries, des protozoaires et des nématodes. Ces créatures aident à faire circuler les nutriments, ce qui est au final bénéfique pour les plants de cannabis. Les plants expédient bon nombre des sucres produits lors de la photosynthèse sous terre pour aider ces populations à s’épanouir. Ajouter du miel dans cet ensemble aidera à faire augmenter ces populations.
  • Le miel possède des composés antimicrobiens : en plus d’aider les microbes bénéfiques, le miel contient des composés antimicrobiens qui pourraient aider à repousser les agents pathogènes.

Comment utiliser le miel dans votre culture de cannabis

Vous connaissez maintenant les bienfaits potentiels de l’utilisation du miel dans la culture du cannabis. Mais comment donc l’utiliser ? Dans les paragraphes suivants, nous allons mettre en lumière les meilleures manières d’appliquer ce produit dérivé des abeilles dans votre espace de culture.

1. Le miel comme hormone d’enracinement pour les clones d’herbe

Rooting Hormone

Le miel fonctionne bien comme option naturelle et durable d’hormone d’enracinement par comparaison aux produits synthétiques conventionnels. Voici pourquoi :

  • Antimicrobien : les composés antimicrobiens présents dans le miel aident à inhiber les maladies dans les jeunes clones provoqués par des types de champignons et de bactéries.
  • Enzymes clés : le miel contient plusieurs enzymes et acides aminés qui aident à stimuler la croissance des racines.
  • Rentable : sur le long terme, vous économiserez de l’argent en choisissant le miel plutôt que des produits synthétiques. Et vous pouvez aussi le manger vous-même !

Pour utiliser le miel comme hormone d’enracinement, suivez ces étapes faciles :

  1. Prélevez une bouture sur un pied mère sain en utilisant des ciseaux stérilisés ou un couteau d’élagage.
  2. Retirez les feuilles les plus basses de la bouture, en n’en laissant que quelques-unes sur le haut du clone.
  3. Trempez la partie coupée du clone dans du miel bio.
  4. Insérez la bouture dans un petit pot contenant de la vermiculite et placez-la dans un lieu chaud et bien éclairé.
  5. Transplantez en terre une fois qu’un système racinaire sain s’est formé.

2. Le miel comme engrais pour le cannabis

Fertilizer

Le miel contient un éventail de macronutriments et de micronutriments dont les plants d’herbe ont besoin pour une croissance optimale. En plus des trois macronutriments, le miel est aussi une source de calcium, de magnésium, de fer et de zinc.

Suivez ces étapes pour utiliser le miel comme engrais dans votre jardin d’herbe :

  1. Mélangez une cuillère à soupe de miel bio dans 1,5 l d’eau bouillie.
  2. Mélangez bien la mixture pour une dissolution complète du miel dans la solution.
  3. Laissez refroidir le mélange.
  4. Versez la solution dans un arrosoir et utilisez-la pour arroser le sol.

3. Le miel en pulvérisation foliaire

Foliar Spray

La pulvérisation foliaire tire profit des petites ouvertures sur les feuilles de cannabis. Connues sous le nom de stomates, ces structures permettent aux cultivateurs de passer outre le système racinaire et d’apporter les molécules directement dans les plants. La pulvérisation foliaire au miel apporte des nutriments clés et influence aussi probablement la phyllosphère – la communauté des microbes vivant sur les feuilles des plants.

Suivez ces étapes pour préparer votre propre pulvérisation foliaire au miel :

  1. Ajoutez deux cuillères à café de miel à 4,5 l d’eau chaude.
  2. Mélangez bien jusqu’à dissolution du miel.
  3. Versez le mélange dans un flacon pulvérisateur.
  4. Pulvérisez sur les feuilles nourricières, en vous concentrant particulièrement sur celles qui présentent des signes de carence.
  5. Répétez ce processus toutes les deux semaines.

Les pièges à miel aident à diminuer la pression due aux nuisibles

Honey Trap

Le miel peut aider à éliminer les nuisibles de votre espace de culture. Placez de petits pots dans votre sol, de manière à ce que le bord supérieur du pot soit juste à la surface du sol. Ajoutez du miel dedans vous verrez dans les jours qui suivent que votre piège capturera les limaces et les mouches du terreau.

Comment mesurer la teneur en sucre des plants de cannabis

Il existe de nombreuses manières de déterminer la santé d’un plant de cannabis. Beaucoup de cultivateurs sont habitués à surveiller leurs cultures à la recherche des nuisibles, des maladies et des carences. Si vous avez le sens du détail, vous allez aussi vouloir commencer à mesurer la teneur en sucre de vos plants de cannabis. Mais pourquoi donc ?

Le sucre joue un rôle vital dans chaque cellule du plant. Des niveaux de sucre adéquats se traduisent par des plants en bonne santé, alors que des niveaux faibles sont un signe d’une mauvaise photosynthèse ou d’autres problèmes. Même si vous ne pouvez pas mesurer spécifiquement les niveaux de sucre, vous pouvez mesurer une autre chose bien utile : le Brix.

L’importance du Brix dans la culture d’herbe

Echelle de mesure, le Brix (qui utilise l’unité °Bx) mesure la quantité de solides dissous dans un échantillon végétal. En plus de mesurer d’autres solides, comme les métabolites secondaires et les protéines, le Brix donne une mesure assez précise des niveaux de sucre dans un échantillon. C’est assez évident quand on se penche sur les niveaux de Brix des légumes : plus le Brix est élevé, plus l’aliment est sucré.

Mesurer le Brix pendant le cycle de culture peut vous donner un aperçu du fonctionnement interne de vos plants de cannabis. Ceux dont les niveaux de Brix sont les plus élevés sont ceux qui produisent le plus de sucres. Cela signifie non seulement qu’ils deviendront plus productifs, mais aussi que leur santé et leur capacité à résister aux nuisibles et aux maladies seront également probablement plus élevées.

Brix Meter

Comment déterminer les niveaux de Brix

Les cultivateurs mesurent les niveaux de Brix avec un Brix mètre. Cet appareil ressemble un peu à un télescope. Il présente un écran d’échantillonnage d’un côté de l’écran et un oculaire avec un réglage de la mise au point de l’autre. Alors que la lumière passe à travers de l’extrémité contenant l’échantillon, elle se réfracte selon le niveau de solides dissous dans l’échantillon. En observant à travers l’oculaire, vous verrez une échelle qui marque le degré de réfraction ou, dans notre cas, °Bx.

Pour récupérer votre échantillon, vous allez devoir récolter des feuilles nourricières et les écraser dans un saladier (un mortier et un pilon fonctionnent bien) pour extraire le jus contenu. Ensuite, appliquez suffisamment de jus pour couvrir l’écran d’échantillonnage et refermez le couvercle transparent. Visez maintenant une source de lumière avec l’extrémité contenant l’échantillon et lisez votre mesure. Il est important de savoir que les niveaux de Brix fluctuent constamment selon plusieurs variables, comme le moment de la journée. Pour cette raison, vous devriez toujours prendre votre mesure de Brix au même moment de la journée avec une météo similaire (comme par exemple quand le ciel est dégagé uniquement).

Des plants de cannabis sains auront une mesure de Brix comprise entre 12–20. Cependant, ceux qui se classent dans la fourchette haute sont plus susceptibles de donner de meilleurs rendements et de présenter une résistance supérieure face aux nuisibles. Pour augmenter les niveaux, envisagez d’ajouter du miel dans votre régime d’intrants et voyez ce qui se passe !

Le miel et le cannabis : un partenariat polyvalent

Vous savez tout : le miel dans votre placard de cuisine est aussi un intrant bien pratique pour votre culture de cannabis. Alors, allez-vous décider d’ajouter du miel à vos apports nutritifs ? Après tout, il aidera à apporter des nutriments clés, à réguler le microbiome du sol et à l’épanouissement de vos boutures !

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.