Le cannabis récolté en extérieur produit de très belles têtes, mais il présente un inconvénient majeur : le risque parasitaire. Les cultures de cannabis sont particulièrement vulnérables face aux petits mammifères fouineurs et amateurs de marijuana : les taupes et les géomyidés !

Pour vous occuper de ces fouineurs gloutons, vous devrez d’abord savoir à qui vous avez à faire. Nous commencerons par discuter de la différence entre ces deux animaux.

LA DIFFÉRENCE ENTRE LES TAUPES ET LES GÉOMYIDÉS

Les géomyidés ressemblent à des rats de 12 à 46 cm de long. Les taupes ont un physique plus original, avec des pattes semblables à des pelles, un petit nez de cochon, des yeux bridés presque clos, et elles mesurent 12 à 18 cm de long. Plus important encore en ce qui concerne la culture de la weed, leurs régimes alimentaires sont différents : les taupes creusent la terre à la recherche d’insectes alors que les géomyidés consomment des plantes.

Les taupes ne posent pas de risque pour vos récoltes : elles pourraient même leur être bénéfiques en permettant à la terre de rester meuble et riche en nutriments. Il existe un tout petit risque qu’elles endommagent les racines de vos plantes si elles passent au travers. Mais la plupart du temps, leur présence est bénigne.

S’il y a géomyidés, il y a problème. Les géomyidés viendront mâchouiller les racines de vos plantes et pourraient même les engloutir entièrement. Ils semblent apprécier le cannabis particulièrement - des rongeurs amateurs d’herbe ! Les géomyidés sont votre souci principal, et s’ils se sont frayés un chemin jusqu’à votre jardin, vous devez vous en occuper.

Les pestes des animaux en plein air

COMMENT SAVOIR SI ON SE TROUVE EN PRÉSENCE DE GÉOMYIDÉS OU DE TAUPES

Si vous repérez une des créatures, vous pourrez les distinguer assez facilement, grâce à la description ci-dessus. Même sans les voir, vous pourrez faire la différence en observant votre jardin.

Les trous de taupes et de géomyidés sont différents. Un trou de taupe aura une forme « conique », semblable à celle d’un volcan avec un trou tout en haut. Un trou de géomyidé, par contre, sera circulaire, peut-être même plat sur le dessus, avec le trou se trouvant sur le côté.

Au-delà de cela, le type de dommages subis par vos plantes ne laissera pas de place au doute. Les taupes devraient laisser vos plantes indemnes, avec peut-être une légère flexion des racines. Les géomyidés laisseront les racines de vos plantes mâchées à vif. Si vous avez des plantes qui disparaissent complètement, un géomyidé est probablement le coupable.

COMMENT VOUS DÉBARASSER DE CES AMIS OU ENNEMIS À FOURRURE

Il existe quelques stratégies qui pourraient être utiles pour vous débarrasser des mammifères envahissants. Nous commencerons par supposer que vous avez affaire à des géomyidés, car comme nous l’avons dit plus haut, les taupes sont généralement bénignes. Certaines de ces approches consisteront principalement dans la relocalisation des géomyidés, alors que d’autres viendront les tuer. Nous vous encourageons à d’abord expérimenter les options non-létales et garder les options impliquant la mort seulement en cas de sévère invasion ne répondant à aucune autre méthode.

1. HUILE DE RICIN ET EAU À L’AIL

Répandez de l’eau à l’ail et de l’huile de ricin à l’entrée des trous de géomyidés et vaporisez-en une couche sur votre jardin. Cela devrait repousser les géomyidés et les forcer à migrer vers une autre zone.


2. ENTOURER SON JARDIN DE GRILLAGE

Il est possible d’entourer son jardin de grillage plus fin que du grillage à poule. Si vous tapissez le fond et les côtés de votre jardin surélevé avec ce type de grillage, les géomyidés auront du mal à y pénétrer. Ils pourraient essayer de sauter, mais c’est très rare. Et même s’ils le faisaient, ils seraient faciles à attraper.

Cette méthode pourrait se montrer impossible si votre jardin est déjà en place, ou si vous ne cultivez pas en jardin surélevé.

3. REPOUSSER LES GÉOMYIDÉS AVEC DE L’ALLIUM

Du point de vue d’un géomyidé, l’ail et l’oignon ne sont pas aussi délicieux que le cannabis. La ciboule, l’ail, et autre allium demandant peu d’entretient peuvent être incorporés à votre culture de cannabis afin de repousser les rongeurs envahissants.

Les fléaux du cannabis en plein air

4. DES PIÈGES NON-LÉTAUX

Ceux-ci demandent beaucoup de travail au cultivateur, mais personne n’a dit qu’adopter un comportement éthique était facile.

Vous devrez installer ces pièges un jour où vous serez chez vous pour les surveiller. Placez-les à chaque sortie de géomyidés et vérifiez périodiquement si vous en avez attrapé. Une fois que ce sera le cas, emmenez le piège contenant le géomyidé en mauvaise posture vers un bel endroit en pleine nature, puis libérez-le. Vous devrez utiliser des gants destinés à la manipulation de rongeurs durant toute l’opération, car les géomyidés peuvent ne pas être très aimables dans l’acceptation de votre douce compassion et vous n’avez vraiment pas envie de vous faire mordre. 

5. SERVEZ-VOUS D’UN CHAT

Laisser votre chat rôder librement dans votre jardin de cannabis enverra un message clair aux géomyidés : il est temps pour eux de trouver un nouveau terrain de jeu. La létalité de cette option incombe entièrement au talent (ou au manque de talent) de votre chat, tout est une question de coup de patte. Ils effraieront peut-être les géomyidés, ou peut-être que vous les retrouverez ensanglantés dans votre culture.

6. PLANTEZ QUELQUES FLEURS FATALES

Nous passons maintenant aux options mortelles. Plantez des lauriers toxiques pour empoisonner vos ennemis. Veillez simplement à ne pas en manger vous-même et à éloigner animaux domestiques et enfants de votre jardin.

Animaux en croissance en plein air

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander