Trouvez votre variété idéale avec notre Seedfinder

By Luke Sumpter


Les gens ressentent souvent de la sérénité et de la satisfaction lorsqu’ils consomment du cannabis et des produits au CBD. Cette expérience amène de nombreuses personnes à se demander si le CBD est vraiment efficace contre l’anxiété. À ce stade, les études sont encore en cours. Bien que nous ne puissions pas donner une réponse claire et nette à cette question importante, il est utile d’examiner les données actuelles pour avoir une idée de l’orientation de la recherche sur le CBD et l’anxiété. Rejoignez-nous pour découvrir les complexités de l’anxiété, les études qui ont mis en avant le CBD pour lutter contre ce trouble et comment consommer ce cannabinoïde.

Qu’est-ce que l’anxiété ?

En tant que sensation persistante de malaise, d’inquiétude et de peur, l’anxiété peut avoir des effets variables sur la qualité de vie. Alors que certains ne connaissent que des épisodes occasionnels de sensations désagréables, d’autres sont accablés par des sentiments constants et paralysants d’angoisse. Le trouble anxieux généralisé (la forme d’anxiété la plus courante) affecte environ 6 % de la population en France. Malheureusement, les cas d’anxiété continuent à augmenter dans le monde[2] (en partie alimentés par la récente pandémie), malgré la multitude d’options de traitement disponibles. Plusieurs facteurs sont à l’origine de cette recrudescence, notamment le stress et les traumatismes subis durant l’enfance, les mauvaises habitudes de sommeil, l’exposition excessive aux réseaux sociaux et même l’alimentation.

  • Types d’anxiété

Il existe de nombreux types d’anxiété. Chacun affecte les gens de manière différente et certains d’entre eux demandent une approche différente en matière de traitement. Certains d’entre eux sont également beaucoup plus courants que d’autres. Les types d’anxiété les plus communs sont les suivants :

  • Le trouble anxieux généralisé : les personnes atteintes de cette pathologie éprouvent un sentiment constant d’anxiété. Plusieurs causes sont à l’origine de ce trouble, notamment un déséquilibre des substances chimiques du cerveau, des problèmes de santé douloureux et des antécédents de toxicomanie et d’alcoolisme.
  • Trouble obsessionnel-compulsif : les cas graves de cette pathologie chronique ont un impact significatif sur la qualité de vie. Les signes et les symptômes comprennent une peur extrême des microbes, des pensées intrusives désagréables, une agressivité envers soi-même et les autres, ainsi que le besoin que tout soit parfaitement ordonné.
  • Trouble d’anxiété sociale : une peur durable et envahissante des situations sociales. Cette pathologie se manifeste généralement à l’adolescence. Les symptômes comprennent une inquiétude au sujet des activités quotidiennes, la transpiration et le rougissement fréquents, ainsi que la peur de se retrouver dans l’embarras.
  • Trouble panique : caractérisé par des accès soudains et réguliers de panique et de peur. Les causes de ce trouble comprennent un déséquilibre des neurotransmetteurs et des événements stressants de la vie. Les symptômes comprennent, entre autres, des nausées, des douleurs thoraciques, une accélération du rythme cardiaque, des tremblements et des bouffées de chaleur.
  • Trouble du stress post-traumatique : Les événements traumatisants déclenchent cette pathologie de santé mentale. Lorsqu’une personne a du mal à faire face à un tel événement, elle peut avoir des flashbacks, des cauchemars et une anxiété extrême.
Qu’est-ce que l’anxiété ?

Traitements actuels de l’anxiété

Heureusement, les personnes souffrant d’anxiété ont le choix entre diverses options de traitement, comme les médicaments, la thérapie et les changements de mode de vie. Les formes de traitement les plus courantes sont les suivantes :

Thérapies par la parole Des approches comme la thérapie cognitivo-comportementales (TCC) et la thérapie de relaxation appliquée peuvent aider les patients à comprendre leurs pensées et leurs croyances et à apprendre à se détendre dans des situations stressantes.
Médicaments Les anxiolytiques comprennent les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS), la prégabaline, les bêtabloquants et les benzodiazépines.
Changements de mode de vie Certaines modifications du mode de vie aident à atténuer l’anxiété, notamment l’exercice, la réduction de la consommation d’alcool, un sommeil adéquat et des pratiques de réduction du stress comme la méditation.
Thérapie d’exposition Cette approche implique que le patient se confronte lentement à des stimuli effrayants pour s’adapter à leurs déclencheurs au fil du temps.

Comment le CBD est-il lié à l’anxiété

Alors, le CBD mérite-t-il de figurer sur cette liste ? Et quelle est la relation entre le CBD et l’anxiété ? À l’heure actuelle, nous ne le savons tout simplement pas. Des décennies de prohibition ont empêché la tenue d’essais cliniques sur des humains par le passé et les restrictions ainsi que les problèmes bureaucratiques actuels rendent ces essais difficiles à réaliser. Toutefois, les études en cours progressent. Les chercheurs se donnent beaucoup de mal à confronter le CBD à différents types d’anxiété chez l’homme. Les études cellulaires et animales continuent de dévoiler comment les cannabinoïdes comme le CBD agissent dans l’organisme pour provoquer des changements physiologiques pertinents. Jusqu’à présent, ils ont compris que le CBD influence le corps et le cerveau en se liant à des sites récepteurs spécifiques, notamment les récepteurs de la sérotonine et ceux qui composent le système endocannabinoïde (SEC).

  • Qu’est-ce que le système endocannabinoïde et comment est-il lié à l’anxiété ?

Pour faire simple, le SEC contribue à régir presque toutes les facettes de la physiologie humaine en favorisant l’homéostasie (un état d’équilibre biologique). Il est présent partout, des neurones aux cellules immunitaires en passant par les cellules osseuses, où il joue le rôle de régulateur universel[3]. Dans le cerveau, le SEC exerce une influence considérable sur le trafic des neurotransmetteurs. Les molécules de signalisation du système (connues sous le nom d’endocannabinoïdes) voyagent dans le sens inverse à travers la fente synaptique[4], ce qui permet à ces cellules cérébrales de dicter le volume et le type de substances chimiques qui se lient à leurs récepteurs. Étant donné que les cannabinoïdes dérivés du cannabis se lient directement aux récepteurs du système endocannabinoïde ou modulent les niveaux d’endocannabinoïdes par d’autres moyens, les chercheurs souhaitent découvrir exactement comment ils influent sur l’anxiété chez l’être humain.

Huile de CBD 15% (1500mg)
THC: 0.2%
CBD: 15%
CBD par goute: 7,5mg
Porteuse: Olive Oil

Acheter Huile de CBD 15% (1500mg)

  • Relation entre cannabidiol et anxiété

En raison du manque d’études, les scientifiques ne peuvent pas encore tirer de conclusions. Mais de nombreuses enquêtes intéressantes sont en cours qui, espérons-le, permettront de clarifier la relation entre le CBD et l’anxiété. Voici quelques-unes des études les plus importantes en cours :

  • Comment le CBD affecte les enzymes du SEC : les chercheurs testent la capacité du CBD à inhiber une enzyme du SEC[5] appelée hydrolase des amides d’acide gras (FAAH). Cette protéine décompose l’endocannabinoïde connu sous le nom d’anandamide, qui joue un rôle important dans l’humeur. Si le CBD aide à empêcher la FAAH de décomposer l’anandamide, cela pourrait avoir des répercussions sur l’état mental.
  • Le lien entre le CBD et le GABA : des études en cours examinent également comment le CBD affecte les niveaux de GABA[6] dans le cerveau. Également connu sous le nom d’acide gamma-aminobutyrique, ce neurotransmetteur inhibiteur a pour effet d’atténuer l’activité cérébrale, contribuant à faire baisser d’un cran l’anxiété cérébrale.
  • Test du CBD contre l’anxiété sociale : les chercheurs mènent actuellement des expériences sur des humains pour voir comment le CBD influence certains résultats. Par exemple, une étude publiée dans la revue Neuropsychopharmacology a administré du CBD à des patients souffrant de troubles anxieux généralisés avant de s’engager dans une simulation de prise de parole en public[7]. Les chercheurs ont cherché à mesurer des facteurs tels que les troubles cognitifs, l’inconfort et les niveaux de vigilance.
  • CBD et le flux sanguin vers le cerveau : certaines études chez l’être humain vont plus loin et cherchent à savoir si le CBD modifie le flux sanguin dans les régions du cerveau associées à l’anxiété. En utilisant l’arterial spin labelling (une technique d’IRM qui mesure les changements dans les niveaux d’oxygène dans le sang), une équipe de l’University College de Londres a cherché à voir si le CBD modifie le flux sanguin vers l’hippocampe[8] : une région du cerveau associée à la modulation de l’anxiété.

Comment le CBD est-il consommé ?

Il existe plusieurs façons de consommer le CBD. Suite à l’explosion de sa popularité, les entreprises proposent de nouvelles façons d’utiliser le cannabinoïde, qu’il s’agisse de vaporiser des extraits ou de mettre la molécule dans de l’eau en bouteille. Les façons les plus courantes de consommer du CBD sont les suivantes :

  • L’inhalation : fumer et vaporiser envoie le CBD directement dans la circulation sanguine via les poumons. Cette méthode permet un délai d’action rapide (en quelques minutes) mais s’accompagne de problèmes de santé évidents. Ces produits comprennent les fleurs brutes, le hasch, le kief, les moonrocks, le shatter et la wax.
Comment le CBD est-il consommé ?
  • Par voie orale : manger ou boire du CBD soumet la molécule à un métabolisme de premier passage. Parce qu’elle doit d’abord passer par l’estomac et le foie avant d’entrer dans la circulation systémique, les brownies, cookies, bonbons gélifiés et sauces infusés au CBD mettent un certain temps à agir (environ 30–60 minutes). Toutefois, les récents produits hydrosolubles réduisent ce temps d’attente à environ 10–15 minutes.
Comment le CBD est-il consommé ?
  • Sublinguale : placer l’huile au CBD sous la langue donne à la molécule un accès presque instantané à la circulation sanguine. L’application sublinguale offre un effet rapide sans avoir à inhaler de vapeur ou de fumée.
Comment le CBD est-il consommé ?
  • Une note sur le dosage

Bien que les essais du CBD sur l’humain semblent prometteurs, vous devez prendre en considération le dosage. Certaines de ces études administrent des doses aussi élevées que 600 mg, soit plus que le volume total de CBD contenu dans certaines huiles. Non seulement la consommation d’une telle quantité est coûteuse, mais elle augmente également le risque d’effets secondaires comme les troubles gastriques et la somnolence.

Le CBD n’a pas été approuvé par la FDA contre l’anxiété

Aux États-Unis, la Food and Drugs Administration n’a pas approuvé le CBD comme traitement contre l’anxiété. Pourquoi ? Tout d’abord, de nombreux produits au CBD ne sont pas dosés avec précision et ne contiennent pas ce qu’ils prétendent. De plus, l’absence d’essais concluants sur l’humain signifie qu’il n’est pas possible pour l’organisation chargée de protéger la santé publique d’approuver le cannabinoïde pour cet usage. Espérons que des stratégies de dosage développées, une plus grande pureté des produits et d’autres preuves issues d’études sur les humains changeront cette position.

Le CBD provoque-t-il de l’anxiété ?

Le CBD produit des effets secondaires chez certains consommateurs, notamment des nausées, de la fatigue et de l’irritabilité. Le cannabinoïde peut également interagir avec une longue liste de médicaments sur ordonnance. Le cannabinoïde n’est cependant pas connu pour provoquer de l’anxiété à l’heure actuelle.

Légalité

Le CBD est légal dans de nombreux pays, à condition que les produits respectent le seuil légal de THC. Par exemple, en France, l’huile au CBD doit contenir moins de 0,3 % de THC. Seul un petit groupe de pays a interdit le CBD, notamment l’Albanie, le Belarus, la Bosnie-Herzégovine et la Serbie. Vérifiez toujours les réglementations locales.

Le CBD est-il vraiment efficace contre l’anxiété ?

Vous êtes maintenant au courant des études en cours qui présentent le CBD contre les différents types d’anxiété. Vous avez également découvert les façons les plus populaires de consommer ce cannabinoïde et pourquoi il n’a pas obtenu l’approbation de la FDA. Alors, le CBD peut-il aider à traiter l’anxiété ? Pour l’instant, nous ne le savons pas. Mais l’ampleur de la recherche dans ce domaine signifie que nous aurons probablement une réponse définitive dans un avenir proche.

Sources Externes
  1. Overview - Generalised anxiety disorder in adults https://www.nhs.uk
  2. Global prevalence and burden of depressive and anxiety disorders in 204 countries and territories in 2020 due to the COVID-19 pandemic https://www.thelancet.com
  3. The Endocannabinoid System, Our Universal Regulator https://www.jyi.org
  4. Dual Regulation of Anterograde and Retrograde Transmission by Endocannabinoids https://www.jneurosci.org
  5. Cannabidiol enhances anandamide signaling and alleviates psychotic symptoms of schizophrenia https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  6. The Impact of Cannabidiol on Human Brain Function: A Systematic Review https://www.frontiersin.org
  7. Cannabidiol Reduces the Anxiety Induced by Simulated Public Speaking in Treatment-Naïve Social Phobia Patients https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  8. Cannabidiol improves blood flow to brain’s hippocampus https://www.ucl.ac.uk
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.