De récentes études scientifiques montrent que le CBD pourrait être un traitement efficace contre les symptômes causés par l’anxiété. Le CBD, aussi connu sous le nom de cannabidiol, est un composant provenant du cannabis appartenant à la classe chimique des cannabinoïdes. La popularité du CBD explose alors que cette substance naturelle est utilisée pour traiter une grande gamme de troubles grâce à ses vertus anti-inflammatoires, son immuno-modulation, ses effets neuroprotecteurs, anti-épiléptiques et anxiolytiques.

En plus d’être un remède efficace, le CBD est un élément du cannabis populaire grâce à sa nature non-psychoactive. Le CBD est le second cannabinoïde le plus abondant du cannabis, car il représente près de 40 % des substances actives de la plante. Le cannabis est souvent considéré comme une drogue récréative à cause de la présence du cannabinoïde psychoactif appelé THC. Cependant, des variétés de cannabis faibles en THC et les isolats ou extraction de CBD ne possèdent pas d’effets altérant la perception.

COMMENT FONCTIONNE LE CBD ?

On sait que le CBD induit une sensation de calme chez certaines personnes, et l’expérience a prouvé que ce composant réduisait l’anxiété. Le mécanisme exact se trouvant derrière l’efficacité du CBD n’est à ce jour pas totalement compris, cependant, il semble achever des effets similaires aux médicaments classiques face à l’anxiété.

Les cannabinoïdes ont des effets sur le corps en activant des récepteurs du système endocannabinoïde. Ce système comprend des sites récepteurs présents dans tout le corps, connus sous le nom de récepteurs CB1 et CB2. Les cannabinoïdes tels que le THC et le CBD sont capables d’interagir avec ces récepteurs grâce à leur similarité avec les molécules se trouvant au sein même de notre organisme et nommées endocannabinoïdes. Le CBD en lui-même a une faible affinité avec les récepteurs CB1 et CB2 ; il est cependant un agoniste du récepteur 5-HT1A.

Le récepteur 5-HT1A est impliqué dans la neurotransmission de la sérotonine (un neurotransmetteur au rôle crucial dans la gestion de l’humeur). Les effets du CBD sur ces sites récepteurs pourraient être responsables de ses vertus anxiolytiques, car le 5-HT1A joue un rôle dans la médiation de l’anxiété et des comportements dépressifs.

Il a également été démontré que le CBD affecte la neurogenèse hippocampale. L’hippocampe est une région du cerveau qui constitue en partie le système limbique. Il joue des rôles importants dans la mémoire et la navigation. La neurogenèse est la formation de nouveaux neurones au sein du cerveau. Le CBD et les ISRS (inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine) sont tous deux connus pour promouvoir la neurogenèse. Ceci est important, car la seule augmentation de la neurogenèse hippocampale adulte est considérée comme suffisante pour la réduction de l’anxiété et des comportements dépressifs.

Le Récepteur 5-ht1a Est Impliqué Dans La Neurotransmission De La Sérotonine

L’ANXIÉTÉ, QU’EST-CE QUE C’EST ?

L’anxiété fait partie des troubles mentaux les plus répandus, affectant un total délirant de 40 millions d’adultes aux USA, soit prêt de 18 % de la population totale. L’anxiété est une réponse naturelle à un danger ou au stress, mais elle devient pathologique et chronique lorsqu’elle est vécue sur une période de temps plus longue. Les symptômes classiques de l’anxiété incluent une hausse du rythme cardiaque, une respiration accélérée, l’insomnie, un manque de concentration et des troubles du sommeil.

L’anxiété peut se manifester sous différentes formes, et de nombreuses formes de ce trouble existent. Le trouble de l’anxiété sociale est caractérisé par une immense peur du jugement d’autrui et des sensations de nervosité durant les interactions sociales. Les individus souffrant d’anxiété sociale évitent généralement le contact visuel et ont une peur phobique de la honte.

Les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) sont une autre forme d’anxiété qui se définit par la répétition de certains comportements et rituels tels que l’obsession pour la vérification des serrures et des interrupteurs. Les personnes souffrant de TOC pourraient également faire l’expérience de pensées perturbantes et intrusives qu’elles ne peuvent pas contrôler.

L’hypocondrie est également une forme d’anxiété qui implique des inquiétudes constantes et fréquentes à propos de sa propre santé. Une personne souffrante peut ressentir de légers symptômes et imaginer le pire à chaque instant. Le syndrome de stress post-traumatique (SSPT) est une autre forme d’anxiété qui trouve ses racines dans des événements traumatisants tels qu’un accident de voiture ou une guerre.

Les crises de panique sont des phénomènes associés à de nombreux troubles liés à l’anxiété. Les crises de panique épisodiques durent généralement moins d’une minute. Elles impliquent des symptômes tels que la sudation, des tremblements, une diminution du souffle, une douleur thoracique, une détresse abdominale, des céphalées et une peur immense.

Bien que l’anxiété soit déclenchée par certains troubles ou facteurs externes, elle trouve également ses racines dans la neurochimie. Les quatre principales zones autour desquelles les traitements et la recherche se concentrent sont les mécanismes du GABA, le système sérotoninergique, les mécanismes noradrénergiques et les neuropeptides.

CE QU’EN DIT LA RECHERCHE

Plusieurs études ont identifié les effets anxiolytiques du CBD. La recherche sur l’homme offre une claire indication que le CBD peut fonctionner de manière clinique et en tant que médicament sur ordonnance.

Un article publié dans la revue Journal of Psychopharmacology documente une étude ayant pour objet les effets du CBD sur les troubles généralisés d’anxiété sociale. Les auteurs de l’étude déclarent que le trouble de l’anxiété sociale est le troublé lié à l’anxiété le plus répandu.

Cette étude a impliqué 24 patients, séparés en deux groupes. Un groupe a reçu une dose unique de CBD et les autres ont reçu un placebo. Tous les patients ont ensuite subi un test de simulation de prise de parole en public, destiné à induire de l’anxiété. Il a été découvert qu’un prétraitement à base de CBD réduisait significativement l’anxiété, la déficience cognitive et le malaise de la performance d’une prise de parole. De plus, l’auto-dépréciation durant la prise de parole en public a également était abolie par le CBD.

Les auteurs de l’article déclarent que le CBD possède d’importants avantages comparé aux agents pharmaceutiques actuellement disponibles pour le traitement du trouble de l’anxiété sociale, tels qu’un temps d’action plus rapide et une absence d’effets secondaires. De plus, une administration répétée de CBD ne développe ni tolérance ni dépendance, et réduit possiblement les comportements de recherches de drogues. C’est un facteur extrêmement important, car les patients souffrant d’anxiété sont souvent à la recherche de substances leur permettant une certaine forme d’automédication.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander