Le CBD, ou cannabidiol, est l’une des nombreuses molécules appartenant à la classe des cannabinoïdes. Les cannabinoïdes sont principalement produits dans les trichomes des plantes de cannabis et font l’objet d’études pour leurs effets sur un certain nombre de pathologies. Le CBD a gagné en popularité avec des études suggérant des effets anti-inflammatoires[1], antioxydants[2], anticonvulsivants[3], et neuroprotecteurs[4]. Le CBD est particulièrement populaire comme cannabinoïde en raison de sa nature non psychoactive, permettant à de nombreuses personnes un accès facile et légal.

Les recherches en cours supposent qu’il y a encore beaucoup à apprendre sur la polyvalence du CBD, et l’un des domaines d’étude est l’effet sur les migraines. Une étude publiée[5] dans la revue scientifique Pharmacotherapy a déjà déterminé que l’inhalation et la consommation de cannabis médical comestible diminuent significativement la fréquence des migraines.

Toutefois, cette forme de cannabis comprend différents cannabinoïdes, dont le THC psychoactif, ainsi que différents terpènes. Par conséquent, cet exemple ne donne pas une idée de ce que le l’huile au CBD pourrait réaliser isolément pour cette pathologie. Indépendamment des effets du cannabis entier sur les migraines, de nombreux consommateurs préfèrent les produits isolés à base de CBD en raison du manque de psychoactivité. Alors, que peut faire exactement le CBD pour les migraines ?

QUE SONT LES MIGRAINES ?

Les migraines sont vécues comme des maux de têtes violents qui provoquent une sensation de battement ayant lieu sur un côté du crâne. En plus de créer des douleurs irritantes et parfois insupportables, les migraines peuvent aussi provoquer d’autres symptômes tels que les vomissements, les nausées, et une sensibilité à la lumière et aux sons.

Les migraines sont un phénomène courant qui touche plus de 38 millions de personnes rien qu’aux États-Unis. 6 % des hommes connaissent des maux de têtes, et 18 % des femmes, avec un incroyable 5 millions de citoyens américains qui connait au moins une migraine par mois.

Les formes de migraines sont nombreuses, chacune ayant ses propres caractéristiques. 70 à 90 % des gens connaissent des migraines sans aura, un type qui dure entre 4 et 72 heures et comprend une douleur pulsée sur un côté du crâne. Les migraines avec aura sont une autre forme répandue qui trouvent ses racines dans des symptômes neurologiques provoqués par les maux de tête. Les symptômes visuels incluent des taches obstruant partiellement la vision, des points colorés, une vision atrophiée et des clignotements. Une autre forme de migraine est la migraine chronique, un type qui peut persister plus de 15 jours par mois.

La cause exacte des migraines est toujours inconnue, cependant, elles sont considérées comme résultant de l’altération de composés chimiques, de nerf et de vaisseaux sanguins au sein de notre cerveau.

Reasons Migranie

MIGRAINES ET SYSTÈME ENDOCANNABINOÏDE

La recherche dans ce domaine est certes encore très précoce et incomplète, en partie à cause des restrictions imposées au cannabidiol jusqu’à assez récemment. Bien qu’il n’y ait pas encore de réponse claire dans la littérature scientifique, certains essais précliniques indiquent que le CBD pourrait avoir un impact sur les migraines.

On considère que de nombreux effets de cette molécule proviennent de son interaction avec le système endocannabinoïdes. Ce système est compris de récepteurs qui se trouvent naturellement au sein de nombreux types de cellules dans tout le corps et qui régulent de nombreux systèmes physiologiques. Ces sites récepteurs sont connus comme les récepteurs CB1 et CB2. Des produits chimiques synthétisés au sein du corps, connu sous le nom d’endocannabinoïdes, régulent ce système. Ces produits chimiques sont similaires en structure aux phytocannabinoïdes (des cannabinoïdes se trouvant dans le cannabis), et de ce fait, ils produisent les mêmes effets.

Le système endocannabinoïde a été présenté comme un acteur important dans le domaine des migraines. Un article publié dans la revue Experimental Neurology indique que ce système peut être impliqué de façon centrale et périphérique dans le traitement du signal des douleurs. Cela peut être dû en partie au fait que les endocannabinoïdes inhibent la libération des neurotransmetteurs qui contrôlent la signalisation de la douleur par l’interaction du récepteur CB1. Les auteurs de l’article affirment que le système endocannabinoïde pourrait servir « d’outil thérapeutique prometteur afin de réduire les composantes physiologiques et inflammatoires de la douleur impliquées dans les crises migraineuses ».

CBD, ANANDAMIDE, ET MIGRAINES

Si ce concept est en effet vrai, alors le Dr Ethan Russo[6] pense qu’un manque d’endocannabinoïdes dans notre corps pourrait bien contribuer aux migraines, et à d’autres pathologies. Il a proposé que le déficit clinique en endocannabinoïdes pourrait être la cause de migraines chez certaines personnes.

L’anandamide, ou AEA, est l’un des nombreux endocannabinoïdes synthétisés dans le corps humain. Un article publié dans la revue Neuroendocrinology Letters affirme que cette molécule a la capacité d’augmenter et de diminuer l’activité de certains récepteurs de la sérotonine, ce qui suggère qu’elle possède des applications thérapeutiques dans le domaine des migraines. Les auteurs de l’article affirment également que l’AEA est toniquement active dans la matière grise périaqueducale, un générateur de migraines.

D’autres études publiées dans le Journal of Headache and Pain ont exploré le rôle de l’administration de l’AEA avec des modèles animaux. Ces recherches confirment qu’un dysfonctionnement du système endocannabinoïde peut contribuer au développement de crises migraineuses. Les auteurs de l’article suggèrent également que la modulation des récepteurs du système endocannabinoïde, comme celle qui se produit lors de l’administration de l’AEA, peut être utile au traitement de la douleur migraineuse.

Une analyse[7] en 2015 appelée Cannabinoids and Epilepsy a révélé que le CBD « inhibe l’absorption et la dégradation enzymatique de l’anandamide par la FAAH ». Bien que ce ne soit pas l’impact potentiel du CBD sur l’épilepsie qui nous intéresse, le CBD permet à l’anandamide de rester en dehors de la cellule pendant de longues périodes, où il peut exercer les effets mentionnés ci-dessus.

Endocannabinoid System

CONSOMMER DU CBD CONTRE LES MIGRAINES

Le CBD peut être consommé sous de nombreuses formes. Pour ceux qui aiment inhaler du cannabis, les fleurs de CBD peuvent être déposées dans un joint ou un vaporisateur. Alors que la popularité du CBD continue de grimper, de plus en plus de banques de graines sélectionnent des variétés ayant des taux de CBD plus élevés, et contenant peu ou prou de THC.

L’une des manières les plus discrètes de consommer du CBD est probablement d’utiliser de l’huile de CBD. Cette huile peut être placée sous votre langue, ou elle sera rapidement absorbée par votre système sanguin. Le CBD est également disponible en gélules, qui peuvent être prises en plus de n’importe quel autre complément alimentaire.

Une analyse de l’OMS[8] a décrit le CBD comme ayant peu ou pas d’effets secondaires connus. Si vous ‘'avez jamais pris un produit au CBD auparavant, commencez par une petite dose et augmentez-la graduellement au fur et à mesure que vous évaluez la réaction de votre corps.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.