Selon la National Eating Disorders Association, l’anorexie en particulier est le trouble le plus courant. Non seulement c’est le trouble de l’alimentation le plus courant, mais c’est celui qui a le taux de mortalité le plus élevé, 12,8 pourcent pour être précis. Même si plusieurs médicaments peuvent aider à traiter l’anorexie, tout le monde n’aime pas les médicaments pharmaceutiques. Le cannabis est connu pour provoquer la fringale, mais est-ce que du cannabis médical peut traiter avec succès l’anorexie ?

C’EST QUOI L’ANOREXIE ?

Selon la NEDA, la définition de l’anorexie est « un trouble de l’alimentation grave, potentiellement mortel, caractérisé par une auto-privation de nourriture et une perte de poids excessive. » Si elle n’est pas traitée, l’anorexie peut avoir des conséquences graves. Non seulement l’anorexie a le taux de mortalité le plus élevé, mais elle a aussi un taux de suicide choquant de 6 pourcent. Les symptômes, en particulier, impliquent un poids faible, un comptage obsessionnel des calories, une dysmorphie physique et un constant besoin de contrôler son environnement. De plus, les personnes atteintes ont du mal à participer aux activités quotidiennes que la plupart des gens apprécient. De plus, les malades basent leur estime de soi sur la forme et le poids de leur corps.

LES CAUSES DE L’ANOREXIE

Pour la plupart, les gens pensent que les causes de l’anorexie sont un traumatisme dans l’enfance et le désir des membres de la famille et/ou de la société d’avoir un physique mince. Mais, comme l’indique des éléments récents, des facteurs génétiques et neurobiologiques sont aussi responsables.

LE CANNABIS MÉDICAL PEUT-IL ÊTRE UN TRAITEMENT POUR L’ANOREXIE ?

Le cannabis est connu pour provoquer une sérieuse fringale à l’occasion. On peut donc imaginer que l’herbe peut aider à traiter l’anorexie. De plus, des recherches ont prouvé que le cannabis est un stimulant de l’appétit, en particulier pour les patients atteints de VIH/SIDA. Mais pour ce qui est de fumer de la weed contre l’anorexie, la recherche est très limitée. De plus, seuls quelques états incluent l’anorexie dans la liste de maladies autorisant un traitement au cannabis médical. Cependant, plusieurs états autorisent le cannabis pour traiter l’anxiété, la nausée et la perte de poids incontrôlée.

Selon une étude belge de 2011, il est suggéré que comme les régulations dysfonctionnelles et les déséquilibres dans le système endocannabinoïde sont essentiels dans les troubles de l’alimentation, développer des traitements dérivés des cannabinoïde pourrait s’avérer avoir une valeur thérapeutique. De plus, l’étude souligne que les cannabinoïdes pourraient potentiellement aider à corriger les carences en endocannabinoïdes, tout en aidant le malade à retrouver un état de santé. Mais cette étude est à petite échelle et plus de recherches restent nécessaires.

En 2014, des neuroscientifiques européens ont mené une étude sur des animaux, qui offre une autre explication sur la façon dont le cannabis, en particulier le THC, pourrait traiter l’anorexie. En fait, les auteurs de l’étude ont découvert que la façon dont le THC active le récepteur CB1 du système endocannabinoïde augmente l’envie de manger en élevant notre sensibilité au goût et à l’odeur.

La dernière étude, mais pas la moins importante, est une étude sur l’homme du Center for Eating Disorders de l’Université Odense au Danemark, qui a apporté plus de preuves de l’efficacité du traitement au cannabis pour l’anorexie. Mais avec uniquement 24 sujets, cette étude est petite. Durant l’étude, les patients ont reçu un placebo ou du Dronabinol, qui est une forme synthétique de THC. En résultat, les patients ont pris plus de poids avec le Dronabinol qu’avec le placebo. De plus, les auteurs affirment que le traitement a été « bien toléré » avec « peu d’effets négatifs ». En fait, un an après le début du traitement, des chercheurs ont revu les patients et ont déterminé que leurs symptômes et leur nutrition étaient toujours en amélioration, sans aucun signe d’addiction ou de manque.

Même si le nombre d’études est insuffisant pour conclure que le cannabis est un traitement efficace pour le cannabis, il y a toujours des éléments qui indiquent que le système endocannabinoïde a une forte influence sur l’appétit. L’idée d’utiliser le cannabis pour traiter l’anorexie semble donc réaliste.

 

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander