Il y a un tas de raison pour vouloir récolter rapidement. Peut-être que vous déménagez et devez remballer votre chambre de culture, peut-être que vous cultivez en extérieur et que l’automne est court, froid et brutal. Peut-être que votre réserve de weed diminue et que vous détestez devoir payer pour vous en procurer. Peut-être que vous vivez dans un endroit ou le cannabis n’est pas si bien vu que cela et que vous pensez que la police vous surveille.

Peu importe la raison, il existe des méthodes approuvées pour accélérer les choses avec des cultures en intérieur comme en extérieur. Toujours est-il qu’il vous faudra peut-être faire un compromis sur la quantité et la qualité en échange de la vitesse. Jetons un œil à ce que l’on peut faire pour cultiver du cannabis aussi vite que possible.

Des astuces pour des récoltes plus rapides en intérieur

La culture d’intérieur est presque toujours plus rapide que la culture d’intérieur, principalement, car le contrôle de la lumière vous appartient. Il y a aussi d’autres choses que vous pourrez modifier au nom de la vitesse.

  • La culture de cannabis à autofloraison

En règle générale, le cannabis à autofloraison atteint plus vite la maturité que les variétés photopériodiques, car il contient un certain pourcentage de ruderalis. Les ruderalis ont évolué dans des milieux froids tels que la Sibérie, là où les étés sont plus courts. Ils ont dû développer une capacité à produire des fleurs et des graines plus rapidement afin d’assurer la survie de l’espèce.

La plupart des hybrides à autofloraison commenceront à fleurir deux semaines après la germination et pourront être récolté 7 semaines plus tard. La Quick One par exemple, complète l’intégralité de son cycle de vie en 8 semaines et chaque pied proposera 150 g.

Il faut noter que les sélectionneurs raccourcissent désormais le taux de ruderalis utilisés pour produire des hybrides à autofloraisons plus puissantes et aux rendements plus importants. De ce fait, certaines devraient prendre un peu plus de temps avant d’être prêtes pour la récolte, ou demander des cycles de lumière en 20/4 ou 18/6 durant la floraison.

  • Faire passer directement les variétés photopériodiques en floraison

Il est possible de forcer les variétés photopériodiques à passer en floraison presque aussi vite que les variétés à autofloraison en les soumettant à douze heures de nuits chaque jour à partir de leur germination. Et ça fonctionne, mais les plants ne seront clairement pas aussi gros et ne produiront pas autant que si vous leur aviez laissé le laps de temps classique de 4 à 6 semaines pour la croissance.

Si vous souhaitez utiliser cette méthode, vous pouvez commencer soit avec de clones soit avec des graines, mais il vous faudra en cultiver un tas en SOG (sea of green) si vous souhaitez avoir assez d’herbe pour tenir jusqu’à la prochaine récolte. La plupart des plantes auront une taille naine et ne proposeront que 28 g ou moins chacune.

  • Cultiver à partir de clones

Cultiver des clones de cannabis est une façon assurée d’accélérer le processus de culture. Une bouture fera office de plantule mature qui est prête à entrer en phase végétative. Même s’il faudra un peu de temps avant que votre bouture ne prenne racine, cette durée est considérablement plus courte qu’attendre la germination d’une graine jusqu’au stade de plantule. Cultiver des clones en intérieur permet d’avoir une alternative rapide et simple pour faire germer des graines à chaque fois.

Si vous avez déjà une culture en cours et que les plants vous plaisent, vous pouvez prendre des boutures dessus en continu pour démarrer le prochain lot. Cette méthode est à la fois rapide et permet d’avoir des plants uniformes avec lesquels travailler. Si vous n’avez pas déjà des plants en cours de développement, sourcer des clones peut être difficile à moins d’avoir des amis cultivateurs prêts à vous en passer.

Note : nous recommandons d’éviter de prendre des clones de variétés autoflos puisque celles-ci conservent l’âge du plant auquel elles appartenaient et vont fleurir avant d’atteindre la taille nécessaire.

Cultiver à partir de clones
  • Avoir les lampes de croissance allumées 24 heures sur 24

En voilà un sujet très débattu, oui, il est possible de laisser les éclairages 24/7 et que votre cannabis se porte à merveille. Contrairement aux autres plantes, il n’a pas besoin de période d’obscurité pour être en bonne santé. En effet, vos plantes resteront plus petites, se développeront plus vite, et seront plus buissonneuses si vous les soumettez à une période d’éclairage continu.

En gardant les lampes allumées en permanence, vous serez à même de diminuer votre temps de croissance d’un tiers tout en gardant des plantes d’une bonne taille d’ici à ce que vous en forciez la floraison. Si vous essayez cette technique, surveillez de près les carences. Si votre plante à l’air fatigué, alors réduisez l’intensité ou les heures d’illumination pour leur permettre de récupérer.

  • Proposer à ses plantes moins de 12 heures de lumière par jour durant la floraison

Si vous souhaitez accélérer le processus de floraison, laissez vos plantes dans l’obscurité complète 48 heures avant de vous lancer dans le cycle 12/12. Puis passez à un cycle 11/13 durant la floraison. Cette réduction supplémentaire fera croire à vos plantes que l’hiver approche dangereusement.

Affamer une plante qui veut fleurir pendant 9 à 10 semaines pour forcer une récolte précoce peut avoir un impact négatif sur le rendement. Si vous envisagez cette méthode, choisissez une graine de cannabis au temps de floraison naturellement court, comme la Honey Cream. Il s’agit d’une indica à haut rendement qui n’a besoin que de 6 à 7 semaines pour terminer son cycle de floraison.

  • Envisager le passage à l’hydroponie

Comparée à la culture en sol ou aux mélanges sans terre, l’hydro peut réduire le temps de croissance de quelques semaines. Cette méthode propose directement à la plante les nutriments dont ses racines ont besoin, elles se développent donc pratiquement devant vos yeux. Cela ne rendra pas la période de floraison plus rapide, mais l’hydroponie propose généralement les têtes plus grosses et plus denses ainsi que des rendements plus élevés. C’est un choix à envisager, si c’est le cas, ce sera du temps bien dépensé.

  • Une nutrition adaptée aide… vraiment beaucoup

Des plantes malades mettent plus de temps à récupérer, alors à chaque sur-engraissage, sous-engraissage, erreur de nutrition, vous ne faites que repousser le moment de la récolte. Si vous utilisez des nutriments destinés au cannabis, alors ils devraient être fournis avec des instructions d’utilisation vous expliquant quand et comment les utiliser. Suivez ces conseils, mais allez-y doucement si vous savez que vos plantes sont sensibles à la nutrition.

Le cannabis a besoin de plus d’azote (N) lors de la croissance et plus de phosphore et de potassium (P & K) pendant la floraison. Si vous donnez trop d’azote durant la floraison, la croissance des têtes ralentira et les têtes seront plus duveteuses et moins nombreuses. C’est pile l’opposé de ce que vous voulez.

  • Récolte en continu : utilisez plusieurs espaces

Si vous avez le luxe d’avoir de l’espace et des fonds, la mise en place d’un programme de culture en continu vous permettra d’avoir un approvisionnement très régulier en têtes. Dans sa forme la plus simple, la culture en continu consiste à consacrer un espace aux plants en phase de floraison et un autre aux plants en phase végétative. Il est essentiel de disposer d’au moins deux espaces distincts, car les plants photopériodiques ont besoin de programmes d’éclairage différents et idéalement de spectres lumineux différents selon le stade auquel ils se trouvent.

Une fois que les plants sont prêts à fleurir, vous les déplacez dans l’espace de floraison. De là, vous pouvez immédiatement faire germer et commencer une nouvelle culture qui sera prête à commencer à fleurir dès que l’ancienne culture aura été récoltée. Puis vous répétez l’opération ad infinitum !

Plus vous avez d’espaces à disposition, plus vous aurez de récoltes. Il sera normalement possible de doubler vos récoltes pour la plupart d’entre elles (ce qui est un nombre de têtes amplement suffisant).

Récolte en continu : utilisez plusieurs espaces

Des astuces pour une culture extérieure plus rapide

En extérieur, récolter aussi vite que possible est un peu compliqué. La réponse la plus évidente consiste à conseiller la culture de variétés à autofloraison, et c’est une méthode vraiment efficace. Selon le climat, vous serez peut-être à même de récolter 3 fois par saison. Les cultivateurs d’extérieur peuvent aussi faire mûrir plus vite les variétés photopériodiques. Voici deux choses à essayer.

  • Recouvrir ses plants d’extérieur pour en forcer la floraison

Recouvrez vos plants d’extérieur avec une bâche ou tout autre matériau imperméable à la lumière en début de soirée et retirez-le tout le matin suivant. Cela fonctionne exactement comme une tente de culture qui donne à vos plantes 12 heures de nuit par jour pour les forcer à fleurir. En guise de bonus, vous finirez par obtenir des têtes plus grosses, plus denses, et plus résineuses, car le soleil qu’elles recevront, durant les chaudes journées d’été, sera bien plus intense que celui des mois d’automne là où le cannabis a normalement tendance à fleurir.

  • Poliniser tôt, récolter tard

Cette dernière astuce risque de vous choquer, mais polliniser ses plantes leur permet de fleurir plus vite.

Cela ne signifie pas qu’il faudra ruiner votre récolte avec un tas de graines. Pollinisez manuellement une semaine avant le moment de récolte choisi. Dès que les têtes seront fertilisées, la plante passera son énergie de la formation de fleurs à la production de graines et son taux de maturité augmentera. La semaine suivante, lorsque vous récolterez, les graines ne seront pas visibles, car elles n’auront pas eu le temps de former une coquille dure.

  • Une bonne sélection de ses graines est capitale

Si vous souhaitez cultiver du cannabis aussi vite que possible, choisir une graine sélectionnée dans le but de mûrir rapidement est capital. C’est une question de bon sens, il sera plus facile de faire pousser et accélérer la récolte d’une plante qui fleurit en 7 semaines qu’en 12. Bien heureusement, les variétés sélectionnées pour être rapides ne manquent pas.

Pour ceux qui préfèrent les hybrides à autofloraison, la Northern Lights Auto est un superbe choix. L’originale était déjà rapide, mais cette version améliorée peut aller de la germination à la récolte en 10 semaines ou moins sans aucune aide. La Royal Cheese est une variété photopériodique, mais cette petite favorite des Européens a besoin de près de 10 semaines d’éclairage en 12/12 pour atteindre sa maturité complète. Les patients se soignant à l’aide de cannabis souhaitant vite profiter de leur médecine devraient jeter un œil à la Medical Mass. Cette variété ne demande que 7 semaines de floraison et propose jusqu’à 500 g/m² de fleurs enrichies de CBD.

  • Récolte progressive

C’est le moyen le plus simple d’accélérer votre récolte. Vous gagnerez entre une et deux semaines en fonction de plusieurs facteurs.

Les fleurs peuvent arriver à maturité à des moments différents et une récolte progressive signifie simplement que vous récoltez celles qui sont arrivées à maturité et que vous laissez les autres sur le plant pour qu’elles finissent de mûrir. En général, mais pas toujours, les fleurs situées en haut du plant mûrissent en premier et celles situées en bas mûrissent en dernier. Mais ne partez pas du principe que c’est le cas ; la génétique et les conditions environnementales peuvent dire le contraire, alors inspectez bien vos têtes !

Cependant, vous pouvez généralement récolter le premier lot de têtes, tailler le plant et récolter le second lot une ou deux semaines plus tard. L’avantage supplémentaire de cette méthode est que les têtes inférieures deviennent la canopée principale et reçoivent une dose supplémentaire de lumière dans leurs derniers stades, en espérant que cela augmente leur taille globale et leur puissance. Cela signifie que non seulement une récolte progressive n’est pas pire qu’une récolte unique, mais qu’elle est potentiellement meilleure !

Conclusion — Comment accélérer votre culture de cannabis

Si vous devez forcer vos plantes à fleurir plus vite qu’elles ne le devraient normalement, vous pouvez essayer une des méthodes décrites ci-dessus. Cependant, en faisant cela, vous risquez de sacrifier rendements et puissance. Pour des résultats optimaux, choisissez des graines de cannabis sélectionnées pour leur vitesse. Avec les bonnes génétiques, vous pouvez minimiser l’impact de tous compromis que vous auriez à faire.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.