Une des meilleures caractéristiques de la culture du cannabis, c'est que vous pouvez adapter le loisir à vos préférences et à votre situation. Si pour vous rien ne vaut le temps passé en plein air à sentir le soleil sur votre peau et l'herbe entre vos orteils, vous pouvez choisir de faire pousser de l'herbe dans votre jardin. Si vous préférez les gadgets, le contrôle, la discrétion et le confort de l'intérieur, faire pousser de l'herbe en intérieur aura votre préférence.

Cependant, votre lieu de culture final ne dépend pas toujours que de votre choix. Certains cultivateurs sont forcés de faire pousser en intérieur à cause d'une législation stricte, alors que d'autres doivent vivre leur passion en extérieur à cause d'un budget serré ou d'un propriétaire trop curieux.

Si vous êtes sur le point de vous lancer dans la culture de l'herbe pour la première fois, ou que vous n'avez jamais cultivé que dans un seul de ces environnements, nous vous encourageons à peser le pour et le contre de chacun. Avant de prendre une décision, vous devez prendre en compte toutes les différentes variables. Par exemple, les plants en extérieur ont besoin d'un minimum de six heures de lumière du soleil directe chaque jour. Si vous avez un jardin exposé plein nord ou un espace sur lequel des arbres projettent leur ombre, vous pourriez ne pas répondre à cette nécessité cruciale.

Mais ne craignez rien – nous allons maintenant vous guider à travers les avantages et inconvénients de la culture de l'herbe en extérieur et en intérieur.

Avantages (et inconvénients) de la culture de l'herbe en extérieur

Pourquoi faudrait-il envisager de faire pousser du cannabis en extérieur ? Pour commencer, la plante s'épanouit dans ce cadre – plus de 12 000 ans de domestication l'attestent. Mais le terme « en extérieur » est vague. Il existe de nombreux climats et paysages différents dans le monde et le cannabis ne se sent pas à l'aise dans chacun d'entre eux. Explorons ensemble les avantages de la culture du cannabis en extérieur avant de se pencher sur quelques-uns des inconvénients.

Avantages de la culture du cannabis en extérieur

L'exposition à la lumière naturelle du soleil, la biodiversité naturelle et l'espace accrue jouent tous leur rôle pour convaincre les cultivateurs de culture du cannabis en extérieur. On peut non seulement obtenir des plants bien vivants et pleins de santé sous le soleil, mais aussi d'énormes rendements !

  • Plus d'espace

C'est certainement un des plus grands avantages de la culture en extérieur : l'espace adéquat permet aux plants de cannabis de s'épanouir. Avec beaucoup d'espace pour étendre leurs racines et développer leur canopée, les spécimens d'extérieur peuvent exprimer leur plein potentiel génétique.

Transplanter des semis dans des parterres les libère des restrictions des pots et autres récipients. Ils sont alors capables d'établir de grands systèmes racinaires et d'avoir accès à de grandes quantités de nutriments et d'eau. Bien sûr, de nombreux cultivateurs en extérieur choisissent toujours d'utiliser des récipients. Ceci aide à garder les plants à une taille désirable. Cependant, avoir accès à plus d'espace signifie que le cultivateur peut utiliser des pots plus grands pour produire des plants plus grands et plus productifs.

Plus d'espace, c'est aussi plus d'espèces. Eh oui, de nombreux cultivateurs de cannabis choisissent de cultiver des plantes compagnes pour renforcer la biodiversité de leur jardin, afin de réduire les dégâts des nuisibles, de diminuer l'étendue des pathogènes et de protéger le sol. Cette « polyculture » est une bonne méthode de contrôle biologique pour lutter contre des nuisibles[1] courants comme les pucerons. De plus, cela réduit la dépendance aux méthodes de contrôle chimiques et aux préparations du commerce. Parmi les espèces compagnes populaires, on peut citer le trèfle blanc, la camomille, l'aneth et la bourrache.

Plus d'espace
  • Lumière du soleil

Les plants de cannabis en extérieur passent leur journée à baigner dans le soleil. Mais certains profitent de ce luxe bien plus que d'autres, selon le climat local. Tout comme les lampes de culture en intérieur, les rayons du soleil frappent les chloroplastes des feuilles de cannabis et aident à alimenter la photosynthèse. Cependant, la lumière émise par le soleil présente des avantages distincts par comparaison aux sources artificielles.

Les rayons du soleil contiennent deux formes principales de rayonnement ultraviolet (UV) : UVA et UVB. La première ne pose aucun risque pour les plants, mais la dernière peut infliger des dégâts à l'ADN. En réponse aux deux formes de rayons UV, les plants développent des couches de résine protectrice contenant des métabolites secondaires comme les cannabinoïdes et les terpènes. L'exposition à ce type de rayonnement peut donc améliorer les effets, l'odeur et le goût[2] des têtes.

Lumière du soleil
  • Biologie du sol diversifiée

Les plate-bandes d'extérieur débordent de vie. En préparant une plate-bande, en déposant un paillis généreux et en suivant les principes du non-labour, vous créerez un réseau alimentaire dans le sol débordant de bactéries, de champignons, de protozoaires, de nématodes, d'arthropodes et de vers. Ensemble, ces espèces se transmettent les nutriments issus des matières organiques jusqu'à ce qu'ils soient disponibles pour les plants.

Plusieurs formes de bactéries et de champignons forment également des relations symbiotiques avec les racines et leur apportent des minéraux vitaux en échange de sucres. Au-delà des nutriments, un réseau alimentaire du sol sain crée également une bonne structure du sol. Les réseaux mycéliaux et les biofilms bactériens forment des agrégats de particules dans le sol et évitent l'érosion, alors que les vers creusent des tunnels dans le sol, ce qui améliore l'aération et le drainage.

Biologie du sol diversifiée
  • Coût réduit

Cultiver de l'herbe en extérieur peut fortement réduire les coûts de départ, surtout si vous suivez une approche minimaliste. Alors que les serres, serres tunnels et systèmes d'irrigation ne sont pas donnés, il suffit de quelques sacs de compost et de quelques cartons pour créer un parterre sans creuser capable de produire des récoltes merveilleuses. Même les cultivateurs qui font face à de courtes saisons de culture peuvent utiliser cette technique avec succès tant qu'ils ont des génétiques appropriées.

Inconvénients de la culture du cannabis en extérieur

Cultiver en extérieur n'est pas exempt de points négatifs. Cet environnement dynamique et vivant présente de nombreux défis qui peuvent entraîner des problèmes mineurs jusqu'à un échec de la culture. Voici quelques-uns des plus gros problèmes que le cultivateur d'extérieur rencontre.

  • Pression des nuisibles

Si vous avez déjà essayé de faire pousser des légumes, vous connaissez déjà les nuisibles. Les limaces peuvent réduire à néant tout un lot de semis en une nuit, les pucerons peuvent assécher un plant de sa sève et les nématodes dévoreurs de racines peuvent creuser des trous sous terre sans être détectés. Avant de cultiver en extérieur, vous devez apprendre comment éloigner les chenilles, araignées rouges, aleurodes et de nombreuses autres espèces de vos cultures.

Pression des nuisibles
  • Mauvais temps

De nombreux événements climatiques constituent une menace sérieuse pour les plants de cannabis en extérieur. Les coups de vent peuvent casser les branches et tiges, alors que les pluies torrentielles peuvent provoquer la pourriture des racines et augmenter les risques de maladies au cours de la phase de floraison. Il y a aussi le risque de chaleur brûlante et de sécheresse qui peuvent provoquer des problèmes de sous-arrosage et de flétrissement. Les gelées tardives au printemps et les gelées précoces en automne peuvent tout simplement tuer les plants.

Mauvais temps
  • Climats inadaptés

Cultiver en extérieur devient bien plus difficile sous des latitudes nordiques. Une saison de culture plus courte et un temps pluvieux signifient que les cultivateurs dans ces régions du monde sont limités aux génétiques à floraison rapide, ce qui signifie généralement des spécimens plus petits et des rendements significativement moindres. Les variétés à autofloraison donnent des résultats particulièrement bons dans ces environnements mais ne peuvent pas rivaliser avec la productivité des sativas vertigineuses et hautes comme des arbres.

Climats inadaptés
  • Tributaire de dame nature

Les cultivateurs en extérieur doivent avancer avec les saisons. Même si cela permet un lien proche avec dame nature, cela signifie que vous devez avoir de la patience. Vous ne pouvez pas modifier le cycle lumineux pour forcer les cultivars photopériodiques à fleurir plus tôt (à moins d'utiliser des techniques de privation de lumière). Vous devrez attendre que les jours raccourcissent.

  • Moins discret

Les plants en extérieur sont beaucoup plus visibles que leurs cousins d'intérieur. Les voisins et les passants sentiront les terpènes pendant la période de floraison. Les grandes variétés sativa feront dépasser leurs canopées des clôtures. Même si vous vivez dans une région où c'est légal, une canopée chargée de tête, c'est un trésor pour les voleurs. Si vous cherchez à éviter la loi ou le vol, envisagez la culture en guérilla loin des zones urbaines.

Avantages (et inconvénients) de la culture de l'herbe en intérieur

souvent les plants d'atteindre leur plein potentiel. Cependant, cela n'est pas une fatalité. Découvrez les avantages et inconvénients de la culture du cannabis en intérieur.

Avantages de la culture du cannabis en intérieur

Les cultivateurs en intérieur décident de pratiquement tout ce qui se produit dans leur espace de culture. Ils choisissent le cycle lumineux et le planning d'arrosage, quand ils peuvent cultiver et n'ont jamais à s'inquiéter des vents violents ou des pluies battantes.

  • Plus de contrôle

Tout est contrôlé dans une culture en intérieur. La capacité à contrôler la lumière implique que les plants peuvent recevoir une quantité optimale pour un développement solide : il n'y a pas de journée nuageuse dans une tente de culture. Cela signifie aussi que les cultivateurs peuvent choisir exactement du moment pour provoquer la floraison dans les variétés photopériodiques en réduisant le cycle lumineux à 12 heures de lumière et 12 heures d'obscurité. Les cultivateurs en intérieur ont également le contrôle sur des paramètres importants comme la température et l'humidité. Entretenir une température et une humidité optimales pendant les différentes étapes du cycle de culture donne une croissance en meilleure santé et moins de risques de maladies.

Plus de contrôle
  • Abri

Avec quatre murs, un plafond et un plancher, vous n'aurez jamais à vous inquiéter des vers qui pourraient détruire vos plants ou d'un excès d'humidité faisant pourrir les fleurs avant la récolte. Peu importe ce qui se passe dehors, vous pouvez rendre visite à vos plants et profiter de leur compagnie bien confortablement à tout moment de la journée.

  • Discrétion

Cultiver en intérieur permet plus de confidentialité. Bien sûr, il y a quelques exceptions, comme une colocation ou des visites surprises de votre propriétaire. Cependant, si vous vivez dans une maison ou un appartement bien à vous, c'est tout bon ! Vous n'aurez jamais à vous inquiéter des voleurs qui rôdent autour de votre jardin ou de l'odeur de vos cultures en extérieur qui embaume le voisinage. Bien sûr, les plants en intérieur sont aussi odorants, mais utiliser des filtres à charbon et des destructeurs d'odeur permet d'y remédier en un rien de temps.

  • Récoltes perpétuelles

Récoltes perpétuelles

Inconvénients de la culture du cannabis en intérieur

La chaleur, l'abri, la discrétion et le contrôle sont tentants, bien vrai ? Mais avant de vous lancer dans l'installation d'une tente de culture dans votre chambre d'invité, vous devriez connaître les inconvénients de la culture entre quatre murs.

  • Moins de vie microbienne

Les environnements d'intérieur sont relativement stériles par rapport à un environnement d'extérieur pour ce qui est de la vie du sol. Si vous démarrez une culture avec du compost en sac, vous n'aurez pas les avantages d'un réseau alimentaire du sol très développé. Vous pouvez développer un écosystème miniature épanoui, mais cela prend du temps. Bon nombre de cultivateurs d'intérieur se mettent à imiter l'extérieur par toutes les manières possibles. Parmi les stratégies disponibles, on peut citer la culture de petites plantes compagnes, l'utilisation de cultures couvrantes et l'ajout de vers, de bactéries bénéfiques et de champignons à mycorhizes dans le sol.

  • Plus coûteux

Cultiver en intérieur s'accompagne de coûts de démarrage significatifs. Parmi les équipements coûteux dont vous aurez besoin, on retrouve des lampes de culture de haute qualité, une tente de culture, des ventilateurs, des filtres à charbon et peut-être un déshumidificateur si vous vivez dans un climat humide. En plus, vous aurez besoin d'acheter des équipements supplémentaires (présentés en détail plus bas). Une fois que vous aurez tout installé, vous allez aussi devoir payer un peu plus sur la facture d'électricité et d'eau pour l'entretien de vos cultures.


  • Les lampes de culture ne valent pas la lumière du soleil

Les lampes de culture en intérieur réussissent très bien à faire pousser des plants de cannabis sains et productifs. Cependant, il leur manque une composante clé de la lumière du soleil : le rayonnement ultraviolet. Comme nous l'avons vu plus haut, l'exposition aux UV pousse le cannabis à augmenter sa production de résine afin de se protéger. Certains cultivateurs choisissent d'utiliser des lampes émettant des UVA, ce qui aide à augmenter la production de métabolites secondaires. Mais l'exposition aux UVB, qui augmente encore plus les niveaux de terpènes et de cannabinoïdes, donne aux plants en extérieur un avantage phytochimique.

Ce qu'il vous faut pour faire pousser de l'herbe

Cultiver de l'herbe en intérieur demande un investissement plus conséquent, mais vous devez toujours vous procurer des équipements si vous voulez faire pousser du cannabis en extérieur. Les deux listes ci-dessous présentent quelques-uns des équipements indispensables pour la culture.

Équipements pour l'extérieur

Graines de cannabis de votre choix Zone de culture (parterre sans creuser, parterre surélevé, pots)
Compost de bonne qualité Tas/bac de compostage
Citerne à eau Arrosoirs
Nutriments organiques
Paillis (foin, paille, compost, feuilles mortes, herbe coupée)
Endroit qui reçoit au moins six heures de lumière directe du soleil Filet anti-insectes
Sécateur de taille
Ciseaux de taille
Séchoir Bocaux d'affinage





Équipements pour l'intérieur

Graines de cannabis de votre choix Tente/pièce de culture
Pots Terreau de haute qualité
Nutriments organiques
Lampes
Déshumidificateur Ventilateurs
Extracteur d'air et filtre à charbon Thermo-hygromètre
Plateaux pour récolter l'eau Sécateur de taille
Ciseaux de taille Séchoir
Bocaux d'affinage







Cultiver en intérieur ou en extérieur – qu'est-ce qui produit le meilleur cannabis ?

Pour ce qui est de la qualité des têtes, des cultivateurs en intérieur et en extérieur produisent des récoltes haut de gamme chaque année. Un nombre tellement important de variables est impliqué qu'il est impossible de classer globalement un des environnements au-dessus de l'autre. Un cultivateur situé en Andalousie produira probablement une herbe bien meilleure en extérieur, alors qu'un cultivateur en Norvège tirerait profit du contrôle sur le climat d'une pièce de culture en intérieur. Chaque environnement possède ses avantages évidents, mais tout est affaire de préférences personnelles et de ce qui correspond le mieux à votre situation.

Le meilleur des deux mondes : en intérieur ET en extérieur

Pourquoi se contenter d'un seul alors que vous pouvez essayer les deux ? Certains cultivateurs ont la chance de prendre soin de leurs cultures en extérieur après avoir passé du temps dans leur tente de culture en intérieur. Si vous débutez dans la culture du cannabis, pourquoi ne pas commencer avec l'un puis essayer l'autre après votre première récolte ? L'expérience reste le meilleur des professeurs et vous ne connaîtrez ce qui fonctionne le mieux pour vous qu'après avoir essayé par vous-même. Pourquoi ne pas mettre à profit le beau temps pendant le printemps et l'été, avant de déménager en intérieur pendant les mois plus froids et sombres.

Mais il existe aussi une troisième option. Les serres et serres tunnels permettent une approche hybride. Elles offrent un degré de protection et de contrôle du climat uniquement possible à l'intérieur d'une structure érigée, tout en exposant les plants à la lumière naturelle du soleil. Cependant, le verre filtre la plupart du rayonnement UVB et environ la moitié des UVA – on ne peut pas tout avoir.

Sources Externes
  1. Insects | Free Full-Text | Companion Plants for Aphid Pest Management https://www.mdpi.com
  2. UV-B Radiations and Secondary Metabolites | Yavaş | Turkish Journal of Agriculture - Food Science and Technology http://www.agrifoodscience.org
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.