Cannabis médicALE

Nous devons la première utilisation médicale du cannabis à un botaniste chinois qui prescrivait du cannabis, il y a plus de 5.000 ans, pour soigner la malaria, le béribéri, la constipation, les rhumatismes, le manque de concentration et différentes afflictions féminines. Un autre expert chinois a décrit un mélange de résine de cannabis et de vin comme antidouleur.

Au début des années 90, l'utilisation médicale du cannabis à des fins thérapeutiques est devenue de plus en plus populaire en Occident. Elle est même aujourd'hui disponible en pharmacie sur ordonnance médicale. Compte tenu du coût élevé et du choix limité, de nombreux patients décident toutefois de cultiver eux-mêmes leur cannabis médical.

Le genre le mieux adapté dépend de la pathologie du patient. Il semblerait que le cannabis médical avec un fort contenu de CBD soit très efficace par inhalation contre les douleurs et les spasmes chez les patients atteints de SEP.

Les qualités anti-inflammatoires du principe actif CBD donnent à cette espèce, si elle est administrée par inhalation, des effets probablement encore meilleurs par rapport à d'autres types de pathologies qui comprennent des réactions aux infections.

Le cannabis avec un fort contenu en THC est préférable pour des pathologies comme le syndrome de Gilles de la Tourette ; dans ce cas, le cannabis provient des fleurs séchées de la plante femelle.

Pour inhaler le cannabis de la façon la plus saine possible, il est conseillé d'utiliser un vaporisateur ; cette méthode permet d'éviter d'absorber une grande quantité de substances nocives.

Nos types de cannabis médical féminisé sont exclusivement cultivés pour le consommateur de cannabis médical. Tous les types de cannabis sont adaptés à l'usage médical, mais certains le sont plus que d'autres grâce à différents principes actifs.

Le cannabis médical peut aider et soulager les pathologies suivantes:

Douleur

L'effet n'est pas celui d'une anesthésie, mais d'une détente qui permet de mieux dominer la douleur. Anesthésier la douleur peut être dangereux puisqu'il est nécessaire, au contraire, de rechercher la cause de cette douleur.

Tension musculaire

Étant donné que tout le corps se détend mieux, les muscles perdent leur tension. Par exemple, les muscles respiratoires des patients atteints aux bronches ou les muscles de la vessie chez les patients qui ont des problèmes d'incontinence se détendent.

Mauvaise circulation

La circulation sanguine s'améliore et l'on obtient une meilleure sensation de conservation de la chaleur.

Spasmes

Ils peuvent diminuer et la qualité du sommeil est donc meilleure. Il s'agit de spasmes musculaires qui se produisent souvent lorsque le patient est au lit et qui l'empêchent de s'endormir.  

Chimio

Le cannabis médical aide souvent à combattre la nausée des patients soumis à des séances de chimiothérapie pour soigner des tumeurs. En diminuant son malaise, le patient peut mieux se nourrir et éventuellement mieux ingérer les médicaments. Le cannabis stimule l'appétit en général.

Détente

Le cannabis détend et permet au patient de se concentrer moins sur sa maladie et de se relaxer un peu plus. Le patient éprouve plus de goût pour la vie et peut améliorer ses relations avec autrui.

Troubles sexuels

Le cannabis est un aphrodisiaque et aide en cas d'éjaculation précoce, tout en ayant des effets positifs sur les problèmes d'érection.

Troubles hormonaux

Les troubles liés au cycle menstruel, comme par exemple le syndrome prémenstruel, diminuent.